Le Cirque du Soleil s'engage à faire halte à Bruxelles au cours des dix prochaines années

Le Cirque du Soleil, qui a implanté son chapiteau à Bruxelles jusqu'au 25 octobre prochain, reviendra sur le plateau du Heysel, dans la capitale, tous les deux ans, au cours des dix prochaines années. C'est du moins l'engagement qui a été couché sur papier dans l'acte d'entente signé mercredi matin avec Brussels Expo.

Selon les organisateurs, le succès d'Amaluna, spectacle en tournée mondiale depuis 2012 et qui a fait halte à Bruxelles depuis le 10 septembre dernier, est au rendez-vous. Près de 65 représentations sont programmées jusqu'au 25 octobre prochain.

Le Cirque du Soleil utilise pour la première fois le parking E, à proximité de la nouvelle salle de spectacle du Palais 12. Il y présentera ses quatre prochains nouveaux spectacles à raison d'une fois tous les deux ans en raison de la localisation idéale des lieux, à deux pas d'un noeud autoroutier facilement accessible de tous les coins de Belgique, mais aussi depuis les pays voisins, et à proximité immédiate des transports en commun.

Selon le président du CA de Brussels Expo, Philippe Close, l'accord conclu avec le cirque de renommée mondiale renforce l'attrait qu'exerce le plateau du Heysel à travers son offre de divertissement venant en soutien de ses activités dans les domaines des foires et salons, ainsi que des congrès nationaux et internationaux.

Le Cirque du Soleil est né au Québec en 1984 à l'initiative de deux anciens artistes de rue, Guy Laliberté et Daniel Gauthier. Particularité de ce cirque contemporain avec lequel le producteur louviérois Franco Dragone a collaboré durant les premières années: il est fondé sur les prestations de ses artistes, qui jouent sur scène sans animaux. Employant plusieurs milliers de personnes de par le monde, il présente actuellement une dizaine de spectacles en tournée.


Belga