La Monnaie présentera une partie de sa prochaine saison hors de ses murs

La Monnaie, à Bruxelles
La Monnaie, à Bruxelles - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Pour cause de travaux de rénovation, le Théâtre national la Monnaie présentera une partie de sa programmation de juin 2015 à mars 2016 hors de ses murs. Le Cirque Royal et les Halles de Schaerbeek, entre autres, accueilleront la prochaine saison d'opéras, de concerts et de spectacles de danse, a annoncé mercredi Peter de Caluwe, le directeur général de la Monnaie, lors d'une conférence de presse à l'hôtel de Ville de Bruxelles.

"Jouer est indéniablement le mot qui résumera le mieux la saison 2015/2016 de la Monnaie", a-t-il déclaré puisqu'en raison de sa rénovation, la Monnaie devra jouer avec les lieux de représentations, les budgets et la programmation.

Outre de nouveaux sièges, ou l'installation de l'air conditionné, les travaux au Théâtre de la Monnaie prévoient aussi la construction d'un tunnel sous la rue Léopold, qui permettra de transporter les décors directement de l'atelier vers le théâtre. L'institution compte épargner de la sorte jusqu'à 20 journées de déménagement par an.

Pour le 15 novembre, la salle Malibran devra être prête pour recevoir "Medúlla", l'opéra intergénérationnel inspiré de l'album de Björk. Fin mars, l'opéra "Béatrice et Bénédicte" est prévu dans la Grande Salle. "Si nous vous invitons à vous aventurer de lieu en lieu, nous nous en tiendrons à un répertoire lyrique accessible", a assuré Peter de Caluwe. "Ainsi qu'il convient à une programmation variée, notre offre jongle avec les styles et les interprétations."

Le dimanche 8 septembre, la nouvelle saison sera entamée au Cirque Royal avec la première représentation de "L'Elisir d'amore" de Gaetano Donizetti. Il s'agit du treizième opéra le plus joué au monde. S'en suivront des opéras de Mozart, Humperdinck et Rubinstein. La saison s'achèvera avec "Frankenstein", une commande de la Monnaie, transposant le best-seller de Mary Shelley, 200 ans après sa parution.


Belga

Et aussi