La fédération Wallonie-Bruxelles innove avec un Master pour futurs marionnettistes

"Il n'existait aucune formation de ce type en Belgique", raconte Françoise Flabat, directrice du Centre de la Marionnette. "On remarque que les marionnettes prennent de plus en plus de place dans les théâtres et se mélangent à toutes sortes d'expressions artistiques. Les matières de fabrication se sont aussi diversifiées. A l'origine, les marionnettistes étaient surtout des 'fabricants', autodidactes. Aujourd'hui, on regarde aussi l''acteur' derrière les personnages. La marionnette est mal connue dans ce qu'elle a de contemporain."

Le Master spécialisé veut combler ce manque. En 450h de cours et d'ateliers, les élèves étudieront l'histoire de cet art, l'écriture scénique, ou encore différentes techniques de fabrication et de manipulation. Un stage doit être réalisé. "L'objectif final est l'écriture et la réalisation d'une forme marionnettique", précise la fiche de présentation de la formation. Celle-ci est uniquement accessible à des étudiants ayant déjà effectué un bachelier et une première année de Master dans une école supérieure des Arts, en arts plastiques, visuels et de l'espace.

Selon Françoise Flabat, une enquête de 2009 avait conclu qu'environ 90 compagnies belges francophones étaient actives dans les arts de la marionnette. Mais la formation peut aussi mener au cinéma d'animation, par exemple.


Belga