KFDA 2018. (3): "Suite n° 3 : Europe". Un caricature de l'Europe magnifiée par une musique percutante ****

Encyclopédie de la parole ."Suite n° 3.Europe"
Encyclopédie de la parole ."Suite n° 3.Europe" - © Frédéric Iovino

Joris Lacoste, metteur en scène et Pierre-Yves Macé, compositeur n’en sont pas à leur coup d’essai : c’est la troisième fois qu’ils se produisent au KFDA avec leur " Encyclopédie de la parole ": un collectif de sociologues, artistes, musiciens qui accumulent sur leur site internet des exemples frappants des absurdités contemporaines, piqués sur des radios, TV et sites internet. Mais l’actuelle faiblesse politique européenne rend leur portrait à charge plus aigu et percutant que jamais. Il tombe à pic : une soupe à la grimace bienvenue.

 

Comment  peut-on assister à un tel défilé d’horreurs, politiques et éthiques glanées sur le sol européen depuis 2013 et en sortir de très bonne humeur, comme ravigotés par tant d’humour noir ? Il y a plusieurs explications à cette réussite : les 22 "pastilles  réelles ", piquées sur des sites de radio, de TV ou You Tube nous renvoient toutes à une forme de joyeuse absurdité dans laquelle nous baignons tous les jours,  sans nous en rendre compte…à ce point.

Pas de surprise donc à entendre les arguments racistes anti-immigrés d’une députée hongroise ou au contraire le discours d’un imam belge prêchant l’introduction de la sharia pour résoudre " le problème ". Pas de surprise non plus sur le trucage d’une commission grecque pour faire passer un long texte de  loi avec 3 députés en séance,

Mais c’est l’accumulation joyeuse de ces absurdités hilarantes ou/et répugnantes qui fait mouche, comme si soudain l’Europe était " unie " dans une bêtise  insondable. Une accumulation soigneusement "dosée" pour éviter la " pièce à thèse " ou le pamphlet politique primaire. La sélection et la dramaturgie de Joris Lacoste repose sur un savant mélange entre le politique " pur " et l’éthique comme ce discours anti-avortement décrivant de manière "réaliste" le " parcours " du fœtus devenu une personne. Ou ce fait divers " gore ", piqué sur You Tube, où un homme décide de se trancher la main mais peine à se couper les derniers …tendons. Le plus émouvant vient peut-être de ces discours de femmes " ordinaires ", isolées dans leur vie absurde ou n’ayant pour seul dieu que l’argent.

 " Je suis un aimant à argent
J’ai choisi d’être un aimant à argent
J’ai choisi de m’aimer
Je choisis d’attirer l’argent
Je choisis d’attirer beaucoup plus d’argent
J’ai choisi d’aimer l'argent
"

La partition musicale transcende le message.

En soi ce discours répétitif et provocant  est " drôle " mais il ne prend tout son sel que parce que le parler " croate "originel est magnifié par la musique de la langue originelle. Une langue  rythmée sur scène par un piano percussif, qui ne " souligne" rien mais porte la " partition " à sa juste ébullition rythmique et expressive.  

La clef majeure de la réussite globale c’est évidemment la scansion musicale de Pierre-Yves Macé qui épouse le rythme propre à chaque langue et permet aux deux interprètes de passer du " récit "prosaïque  à une sorte de "récital" de lead contemporain Les deux  " acteurs " sont deux merveilleux " chanteurs " capables d’interpréter leurs " sketches " dans les 22 langues européennes officielles. Le baryton québécois Laurent Deleuil et la performeuse italienne Bianca Iannuzzi peuvent s’appuyer sur l’excellent pianiste Denis Chouillet pour orchestrer leur duo en toute sobriété. Les textes sont si forts, durs, violents  qu’on est reconnaissant à cette belle équipe non de les " adoucir " par de la musique mais de faire de ce miroir tremblé de notre Europe (Monde ?) une œuvre d’art forte, tonique, irrésistible. Un triomphe public mérité à la première.

 

"Encyclopédie de la parole". "Suite n° 3: Europe ". (Joris Lacoste et Pierre-Yves Macé)

info : www.kfda.be

Christian Jade r-(RTBF.be)