Forte augmentation du nombre de spectateurs au Théâtre de Liège depuis son inauguration

Forte augmentation du nombre de spectateurs au Théâtre de Liège depuis son inauguration
Forte augmentation du nombre de spectateurs au Théâtre de Liège depuis son inauguration - © www.theatredeliege.be/

Un an et demi après son inauguration, le Théâtre de Liège a tiré le bilan de ses activités et des perspectives pour 2015. Durant cette saison 2014-2015, 184 représentations sont au programme. Le nombre de spectateurs a fortement augmenté.

Ainsi, lorsqu'il occupait toujours ses locaux place de l'Yser, le théâtre comptait 11.000 fiches clients. Depuis son déménagement dans un bâtiment entièrement rénové de la place du 20 août, il en a rempli 5.000 de plus. Les recettes issues de la billetterie ont progressé d'environ 70%.

Depuis l'ouverture de la saison, le 4 octobre dernier, 21.409 spectateurs ont assisté à un total de 86 représentations. Nonante-huit autres sont au programme dans les prochains mois jusqu'à la fin de la saison.

En 2014-2015, 33 spectacles ont été ou seront présentés au Théâtre de Liège: 27 productions propres ou coproductions et 6 spectacles étrangers. Par ailleurs, le bâtiment a été loué plus de 50 fois depuis octobre pour différents évènements et conférences.

"Nous sommes quasiment ouverts 7 jours sur 7. Au niveau de l'occupation, nous pourrions encore progresser, bien que la marge de manœuvre ne soit pas grande", souligne Serge Rangoni, directeur général.

Le théâtre génère 42 emplois fixes, soit 4,5 de plus que lorsqu'il était installé place de l'Yser. Si la Ville de Liège a augmenté sa subvention à son égard de 30.000 euros (pour un total de 260.000 euros, auxquels il faut ajouter les frais énergétiques, de maintenance et de nettoyage), l'institution attend encore de savoir quels seront les subsides accordés par la Fédération Wallonie-Bruxelles (elle a rentré une demande de 800.000 euros).

Côté programmation, les prochaines pièces attendues sont "Un été à Osage County" mise en scène par Dominique Pitoiset (janvier), "Hasta la vista Omayra", de Jeanne Dandoy (février) ou encore "Gagner et perdre" par Isabelle Gyselinx (février).


Belga

Et aussi