Deux découvertes au Théâtre " Le Public " : Pierre Martin et Laure Chartier.

Pierre Martin dans  « Une vie sur mesure » de Cédric Chapuis,
2 images
Pierre Martin dans « Une vie sur mesure » de Cédric Chapuis, - © Grégory Navarra

Dans " Une vie sur mesure " Pierre Martin achève ce soir une très belle série de 6 semaines où sa virtuosité à la batterie n’a d’égale que sa manière irrésistible de nous faire entrer en douceur dans le monde de l’autisme. Et Laure Chartier reprend, du 6 novembre au 1er décembre un " Fait divers " autobiographique où elle parvient à raconter une horreur, son viol, avec une émotion, une précision et une mise à distance par l’humour qui transforme son " cas particulier " en une réflexion universelle. Le texte est si fort et " évident " qu’il est un des 3 meilleurs repérés par la critique en 2018 et qu’il vient d’être édité par Emile Lansman.

 

 " Une vie sur mesure " de Cédric Chapuis, interprété par Pierre Martin. Musique et poésie. Un délice***

Ce spectacle tourne depuis 2013, repéré à Avignon(off) puis diffusé (800 fois) dans toute la France. Son auteur, Cédric Chapuis est un fou de jazz/rock et de son instrument central, la batterie mais il a greffé sur ce cœur rythmique un récit d’ado isolé et souffrant, qui trouve dans la musique une délivrance progressive. Cela aurait pu donner une histoire hyper sentimentale et sirupeuse. Or nous sommes doucement envahis par le récit d’un ado perdu, naïf et sympa, proche de l’autisme mais dont l’instrument accompagne et soulage les moments pénibles de la vie, père violent, camarades cruels, amours difficiles.

La quadrature du cercle c’est de trouver un jeune virtuose de la batterie qui sache aussi jouer des émotions fortes avec naturel et professionnalisme. En Belgique, Pierre Martin, repéré sur casting, est à la fois élève au Conservatoire de Bruxelles avec une belle expérience des concerts de jazz et étudiant en déclamation à l’Académie d’Ixelles. Et le passage au théâtre de ce petit virtuose est une belle réussite : son histoire familiale est l’exact contraire de celle d’Adrien qu’il raconte. Ses parents sont affectueux, il a une facilité à s’intégrer à des groupes rock et ses amours sont " cool ". Mais Pierre a l’art de faire parler ses 2 batteries qui traduisent les émotions de son personnage. Et de faire croire à toutes les misères dont il nous fait témoin avec une sorte d’élégance qui rassemble toutes les générations et tous les publics.

On est dans un conte philosophique et musical, une sorte de " Pierre et le Loup " jazzy où le récitant, Pierre Martin, serait l’acteur du récit. Très beau, très convaincant : " a star is born " !

" Un fait divers " de Laure Chartier. Le récit d’un viol. Un drame mis à distance. Remarquable ***

Le cas de Laure Chartier est l’exact contraire de celui de Pierre Martin. Lui doit entrer dans une histoire qui n’est pas la sienne en s’appuyant sur son point fort, la maîtrise musicale. Elle doit se délivrer d’une honte vécue, un viol en pleine rue, sans exhibitionnisme. Sa force : elle écrit un texte précis comme si elle le destinait à la comédienne qu’elle est.  Étonnante lucidité de la victime en colère.

" Quand me suis retrouvée face à des personnes insensibles ou des situations surréalistes, je pensais déjà à mon spectacle ! C’était une façon de supporter tout ça. L’écriture est arrivée plus tard. D’ailleurs, les premières personnes qui ont lu mon texte ont senti qu’il était écrit par une comédienne. C’est un texte très personnel mais je pense qu’il serait possible de le voir joué par quelqu’un d’autre. "

Une générosité d’autant plus méritoire que tout part d’une honte intime et d’une rage contre l’indifférence générale.

" Je suis niée par tout un système qui est censé nous soutenir. Nous n’existons pas. Qu'en est-il des femmes qui se font violer par un inconnu, dans une rue sombre ou dans un parking ? Qu’en est-il des femmes qui déposent une plainte, qui se portent partie civile et qui vont jusqu'au procès ? Que doivent-elles ressentir ? On les relègue à une anecdote, des chiffres ou un stéréotype. Il y a autant de viols que de femmes. C'est nécessaire pour moi d’en parler. "

On assiste donc au procès d’une société qui met dans la rubrique " faits divers " ce genre de témoignage violent qui dérange. Sur scène Laure Chartier sobrement mise en scène par Aurélie Trivillin alterne colère maîtrisée, témoignage poignant et ce rien d’humour qui permet à tout le monde, elle et nous de respirer et de réfléchir à l’essentiel : l’indifférence, cette lâcheté doucereuse, est intolérable.

Au Théâtre le Public

Une vie sur mesure " de Cédric Chapuis, interprété par Pierre Martin.

Jusqu’au 3 novembre. Repris en 2019/2020 ?

" Un fait divers " de et par Laure Chartier. Du 6 novembre au 1er décembre.

Texte publié aux Editions Lansman.

Christian Jade (RTBF.be)