"Crâne" revient sur scène au Palace d’Ath

Le duo Antoine Laubin/Thomas Depryck explore une nouvelle fois l’œuvre de Patrick Declerck sur les planches du Palace d’Ath, ce jeudi 15 octobre.

Récit clinique adapté du roman, "Crâne" décrit l’opération à hauts risques d’un homme atteint d’une tumeur au cerveau. C’est un récit tiré de faits réels, puisque Patrick Declerck a lui-même subi cette opération. Peu commune, cette intervention neurochirurgicale nécessite que l’on opère le patient éveillé, afin de s’assurer que les zones vitales ne soient pas endommagées par l’opération via des exercices de calcul et de langage.

lire la critique de "Crâne" lors de sa création en 2019

Récit d’une chirurgie éveillée

Le personnage d’Alexandre Nacht, double autobiographique de Declerck, est donc installé sur scène alors que s’articule autour de lui un récit en trois actes. Trois narrateurs se succèdent en effet, Jérôme Nayer décrivant d’abord cette lourde épée de Damoclès qu’est cette menaçante tumeur ainsi que les quelques heures précédant l’opération. Le deuxième narrateur, Hervé Piron, intervient ensuite pour livrer le récit de cette impressionnante opération ainsi que la technique de la chirurgie éveillée. Piron recevra le prix Maeterlinck d’interprétation masculine pour ce rôle en 2019. Et enfin, puisqu’Alexandre Nacht est sauvé, le Renaud Van Camp évoque le lent retour à la vie et la reprise progressive du quotidien.

Pari réussi

Le duo relève ici un défi de taille : éviter la parole déclamée du théâtre, imposée par l’immobilité forcée des personnages. Le récit est haletant, notamment au pic de la soirée, la scène de l’opération. Alexandre Nacht est enfermé jusqu’au cou dans une boîte noire, seule sa tête nue en émerge, livrée au chirurgien.

Le spectacle parvient également à questionner notre rapport à la mort, à l’existence quand elle se voit menacée de vivre sans ce qu’elle a de plus précieux. Imaginez un écrivain forcé de vivre sans le langage et la conscience…

Après cette épreuve, Patrick Declerck se définit lui-même comme un survivant. La rééducation a été lourde et pénible mais l’écrivain continue d’écrire. "Crâne" reste donc un passionnant témoignage de cette parenthèse personnelle.


"Crâne", d’après l’œuvre de Patrick Declerck
Adaptation et mise en scène : Antoine Laubin
Adaptation et dramaturgie : Thomas Depryck
Maison culturelle d'Ath
Jeudi 15 octobre à 20h
Tickets et réservations par mail ou au 068/68.19.99