Spectacle hommage au chorégraphe Maurice Béjart à Forest National

Spectacle hommage au chorégraphe Maurice Béjart à Forest National
Spectacle hommage au chorégraphe Maurice Béjart à Forest National - © Tous droits réservés

Forest National accueille de vendredi à dimanche un spectacle de danse en hommage à Maurice Béjart. Proposée par le Béjart Ballet Lausanne, compagnie fondée par le danseur et chorégraphe français en 1987, cette création comporte notamment l'emblématique "Boléro", oeuvre phare du maître, dans sa chorégraphie originale.

Après le succès de la "IXe Symphonie" qui a fait salle comble en décembre 2016, le Béjart Ballet Lausanne, en accord avec la société de promotion et de production de spectacles Music Hall, revient avec une nouvelle proposition.

Articulé en deux parties, le nouveau spectacle, intitulé "t 'M et variations ...- Boléro" s'inscrit dans la continuité de compositions mises en place la saison dernière dans le cadre des 30 ans de la création du Béjart Ballet Lausanne et des 10 ans de la disparition de Maurice Béjart.

En première partie, les danseurs, accompagnés de musiciens, présenteront l'oeuvre "t 'M et variations", créée spécialement par le directeur artistique Gil Roman pour ouvrir la saison-anniversaire et qui a depuis déjà tourné dans beaucoup d'endroits. "C'est un ballet que j'ai voulu comme un journal, que j'adresse à Maurice", explique Gil Roman, désigné en 2007 par le maître lui-même comme son successeur à la tête de l'institution.

"En deuxième partie, il y a une surprise (...) et puis on dansera le Boléro", 57 ans après sa première au Théâtre de la Monnaie, souligne le directeur artistique. "Le Boléro, on le présente assez souvent. Cela faisait 3-4 ans qu'on ne l'avait pas proposé à Bruxelles. C'est une oeuvre emblématique. Il y a une demande pour la voir régulièrement."

Dans ce Boléro, une vingtaine de danseurs locaux se mêleront au groupe habituel. Ils bénéficieront pour l'occasion du soutien musical de l'orchestre symphonique belge "La Passione" dirigé par Paul Dinneweth.

Ancien du Ballet du XXe Siècle, fondé en 1960 par Maurice Béjart à Bruxelles et dissout en 1987, Gil Roman porte toujours une affection particulière à la capitale belge. "C'est toute ma jeunesse à Bruxelles. Je suis rentré en 1979 dans la compagnie. J'ai passé huit ans à Bruxelles avant que l'on quitte la ville. Ça a été un moment très important de ma vie personnelle, de ma vie d'artiste. Chaque fois que l'on retourne à Bruxelles, même pour les nouveaux danseurs de la compagnie (le Béjart Ballet Lausanne, ndlr), qui (...) ont été engagés ici à Lausanne, cela représente quelque chose. Ça fait partie de l'ADN de la compagnie. Chaque fois que l'on retourne là-bas, on a une certaine pression, une certaine excitation particulière."