Et si l'on dansait ? Isabella Soupart, Mossoux /Bonté, Olga De Soto et l'Opéra de Paris, nous font …du pied

Isabella Soupart en confinement
2 images
Isabella Soupart en confinement - © DR

Depuis 1982, le 29 avril est décrété  Journée Internationale de la Danse, mais en Belgique, elle a lieu le samedi qui précède, soit ce samedi 25. A cette occasion, chacun s’adapte aux circonstances comme il peut.

Isabella Soupart nous propose "Stretch + Timemonochromes", un projet de danse/musique/vidéo créé en soutien à tous ceux qui sont socialement isolés en raison du COVID-19. Ce sera une plongée virtuelle dans son travail et celui du pianiste/producteur de musique Guy Vandromme. 

"Stretch + Timemonochromes" sera diffusé en première mondiale ce 25 avril de 17h à 22h (une demi-heure reprise chaque heure … selon votre horaire personnel) sur FacebookInstagramYouTube et Vimeo.

Sur ces mêmes sites, via les mêmes liens (ma préférence à Vimeo) vous pouvez retrouver dès à présent de nombreux extraits des œuvres antérieures d’Isabella Soupart et notamment celle-ci, "Stretch in museum", un des trois nominés des Prix Maeterlinck de la Critique 2019.

La compagnie Mossoux-Bonté

Patrick Bonté et Nicole Mossoux ouvrent quant à eux leur site qui contient, outre de nombreux extraits de leurs œuvres antérieures, des films qui reproduisent des œuvres entières.

à voir sur leur site officiel

L’occasion de faire un petit tour de piste si vous avez raté une étape depuis… 1985, et notamment celle-ci, "The Great He Goatune subtile plongée dans l’œuvre de Goya qui a valu à Nicole Mossoux d’être lauréate des Prix Maeterlinck de la Critique 2019.

et Olga de Soto

Puisque nous passons en revue les lauréats des Prix Maeterlinck de la Critique 2019 un coup de chapeau à Olga de Soto elle aussi nominée en 2019 pour "Mirages/Déplacement" dont vous retrouverez ci-dessous sur son site, un généreux extrait d’une dizaine de minutes.

à voir sur son site officiel

L'Opéra de Paris rend hommage au personnel soignant

Pour conclure, je ne résiste pas au plaisir de  vous offrir, en ces temps de confinement, un petit chef d’œuvre d’humour. Cédrick Klapish a mis en scène les danseurs de l’Opéra de Paris qui, du fin fond de leurs lieux de confinement, donnent un extrait de "Roméo et Juliette" de Prokofiev. Vie quotidienne et art : délicieux.

Sur ce même site de l’Opéra de Paris, je vous recommande un extrait des "Indes Galantes" de Rameau où la chorégraphie hip hop de Bintou Dembélé donne une émotion contemporaine immense à cette œuvre baroque.