Venu de Chine, "Arena of Valors" deviendra-t-il le jeu vidéo du reconfinement ?

"Honor of Kings" vient de franchir le cap des 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens.
"Honor of Kings" vient de franchir le cap des 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. - © Gaming Mobile / Youtube.com

Les gamers européens le savent bien : qui dit reconfinement, dit plus de temps à s’adonner à leur passion pour le jeu vidéo. Si nombre d’entre eux avaient succombé au charme de Animal Crossing : New Horizon au printemps dernier, il est fort possible qu’ils s’essaient maintenant à Arena of Valor.

Et pour cause, le jeu mobile de Tencent, connu dans sa version originale sous le nom de Honor of Kings, vient de franchir le cap des 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens.

En plus d’attirer un nombre record de gamers, Arena of Valor se classe également parmi les jeux vidéo les plus rentables de l’industrie. Selon le cabinet américain Sensor Tower, les utilisateurs du jeu mobile ont dépensé près de 240 millions de dollars en septembre dernier. Soit une hausse de 87% par rapport à la même période en 2019. La quasi-totalité des revenus de Arena of Valor (96%) provient de la Chine, pays d’origine du géant Tencent, suivis de Taiwan (1,5%) et de la Thaïlande (1,2%).

Depuis son lancement en 2015 sous le nom Kings of Glory, Arena of Valor a contribué à populariser les jeux de combat multijoueurs en Chine. Une prouesse due à son format et son thème. Pensé d’emblée pour le jeu mobile, il propose des contrôles plus simples, des cartes plus réduites et des sessions plus courtes que l’ultra-populaire League of Legends. D’autre part, Arena of Valor met en scène des héros tirés du folklore et de la mythologie chinoise.

Autant de particularités qui semblent plaire à un public de gameuses, puisque près d’un joueur de Arena of Valor sur deux est, en réalité, une femme selon les données de TechCrunch. Le phénomène est tel qu’une équipe de joueuses professionnelles de Arena of Valor, prénommée Fire Leopard, a été créée en octobre dernier.

Malgré ces belles réussites, Arena of Valor peine à s’imposer au-delà des frontières chinoises. Lancé en août 2017 en Occident, le jeu mobile fait pâle figure sur un marché dominé par des titres tels que Mobile Legends ou Heroes Arena. Une concurrence qui risque même de devenir plus féroce avec le lancement en Europe de la version mobile de League of Legends, League of Legends : Wild Rift, en décembre prochain.