Un jeu vidéo participatif démonte Einstein

Un jeu vidéo participatif démonte Einstein
2 images
Un jeu vidéo participatif démonte Einstein - © The BIG Bell Test

Des scientifiques ont fait appel à des milliers de joueurs pour une expérience scientifique particulière visant à réfuter une théorie du physicien allemand. Les résultats viennent de paraître.

 

Le jeu vidéo participatif a été mis en place par une équipe internationale de chercheurs issus de 12 laboratoires pour prouver qu’Einstein s’est trompé sur la physique quantique. Le jeu-expérience nommé The BIG Bell Test consiste à taper les chiffres 0 et 1 successivement et de façon aléatoire. Les joueurs qui étaient invités à participer ou les volontaires venaient de partout dans le monde et leur degré d’imprévisibilité récompensé. Chaque nombre correspondaient à un bit et ce sont près de 100 millions de bits qui ont été récoltés pour être utilisés dans l’expérience.  

 

Le but était de “challenger le réalisme local avec des choix humains” et de voir les correspondances de comportement entre deux particules séparées de plusieurs milliers de kilomètres. Einstein et ses collègues Podolsky et Rosen ont ainsi voulu prouver dans les années 30 que la théorie de la physique quantique n’était pas aboutie et qu’une corrélation de comportement était impossible. C’est là que le réalisme local était invoqué par les trois scientifiques. Mais le problème avec la théorie d’Einstein est qu’elle reposait sur des données issues de la physique quantique elle-même. Quelques décennies plus tard, Carlos Abellan, chercheur espagnol à l'Institut des sciences photoniques a imaginé cette expérience non-quantique avec le jeu vidéo pour générer des données humaines imprévisibles et réellement mesurer cette corrélation ou absence de corrélation comportementale. 

 

The BIG Bell Test a permis de rendre les données plus transparentes et prouve une autre théorie, celle de l’intrication quantique. Les résultats ont été publiés en mai 2018 dans la revue Nature.

 

 

Le jeu-expérience est toujours en ligne ici.