Jeux vidéo: Mario au sommet de l'affiche pour la fin d'année

Super Mario Odyssey
3 images
Super Mario Odyssey - © Nintendo Europe

Le plombier Mario, mascotte du géant japonais Nintendo, fait son retour dans une nouvelle aventure épique pour la console Switch et une nouvelle adaptation en jeu vidéo de la série Star Wars débarque, juste avant le huitième épisode au cinéma.

- Super Mario Odyssey -

Star incontournable du jeu vidéo, Mario revient sur la Switch, dans un épisode en 3D. Le scénario est le même que d'habitude: la princesse Peach a été enlevée par le méchant Bowser et il faut la secourir.

Cette fois, le plombier moustachu fait équipe avec Cappy, un petit personnage en forme de casquette qui lui permet d'éliminer des ennemis, de récupérer des objets ou de déclencher des mécanismes. Ce tandem va traverser des mondes aux paysages variés: forêt, neige, ou encore une version revisitée de New York.

Pour progresser, il faut récolter des lunes, qui fourniront l'énergie nécessaire au bateau volant des deux héros afin qu'ils puissent se déplacer. Pour ce faire, diverses missions sont à accomplir comme plonger au fond d'un lac, atteindre le sommet d'un immeuble, constituer un groupe de musique...

Ce titre, qui fourmille d'idées originales, s'autorise également plusieurs clins d'oeil au glorieux passé de son personnage, à commencer par des séquences en 2D qui évoquent les premiers épisodes des années 80.

Les graphismes colorés, les musiques entraînantes et la simplicité de la prise en main font de "Super Mario Odyssey" l'un des grands jeux de 2017.

("Super Mario Odyssey" - Développé par Nintendo - Disponible sur Switch)

- Star Wars: Battlefront II -

Avec l'arrivée de "Star Wars VIII" au cinéma, c'est une galaxie de produits dérivés qui débarque au même moment et le jeu vidéo n'échappe pas au phénomène.

Après un "Star Wars: Battlefront" plutôt réussi en 2015, cette suite était logiquement attendue, notamment pour l'arrivée d'une campagne en solo.

Aux commandes d'Iden Versio, une soldate de l'Empire, le joueur prend part à la guerre qui l'oppose aux rebelles, à un moment chronologiquement situé vers la fin de l'épisode VI. De quoi éclairer un pan de la saga jusqu'ici peu exploité, même si le scénario convenu et la brièveté de l'histoire -à peine quelques heures- se révèlent frustrants.

Il faut donc se tourner vers la partie proposant des combats en ligne pour trouver de quoi étancher sa soif de batailles au sabre et au pistolet laser.

Sur de grandes cartes tirées de lieux emblématiques comme Tatooine et Endor, chaque camp doit atteindre des objectifs, se livrer à des batailles spatiales ou simplement éliminer ses adversaires.

Les différents personnages sont répartis par classe et bien jouer permet de débloquer de nouvelles compétences. 

Seul (gros) bémol: la sortie de cette production a été précédée d'une importante polémique car il était prévu de demander aux joueurs de payer -en plus du jeu- pour augmenter les capacités de leurs personnages plus rapidement. Une option, pour le moment, retirée mais qui doit faire son retour prochainement après avoir été a priori amendée.

("Star Wars: Battlefront II" - Développé par Dice - Disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC)

- Gear Club Unlimited -

D'abord apparu sur smartphones et tablettes, "Gear Club Unlimited" arrive sur la console Switch en conservant la même recette.

Le plaisir de conduite est immédiat, même si les puristes regretteront le manque de subtilité dans le pilotage. La carte du jeu se dévoile à mesure de la progression du joueur et ce sont au total quelque 400 courses qui sont disponibles.

Un atelier permet de faire évoluer son bolide -plusieurs vraies marques sont de la partie- et de changer sa couleur, ses freins ou encore ses pneus.

Plutôt joli, "Gear Club Unlimited" permet aussi à quatre joueurs de s'affronter devant un même écran, de quoi allonger encore sa durée de vie.

("Gear Club Unlimited" - Développé par Eden Games - Disponible sur Switch)


AFP