"Devotion" fait des vagues dans le monde entier

'Devotion' a séduit les amateurs d'horreur grâce à son atmosphère convaincante.
'Devotion' a séduit les amateurs d'horreur grâce à son atmosphère convaincante. - © Red Candle Games

Apprécié pour sa technique de storytelling, le jeu d'exploration horrifique "Devotion" est pris pour cible par de nombreux joueurs chinois en raison de ce qu'ils considèrent comme une insulte faite à leur dirigeant politique.

Dans "Devotion", un jeu sorti le 19 février, le studio taïwanais Red Candle Games ("Detention") revisite les année 80, une période de remous dans un pays fraîchement devenu indépendant. Le titre se classe cette semaine numéro 1 des ventes sur le site Steam.

Le joueur se déplace comme dans un cauchemar, au milieu d'un appartement visiblement hanté par le passé, en quête de son histoire familiale.

De nombreux utilisateurs de Steam ont apprécié l'atmosphère déstabilisante du jeu et l'éventail d'émotions qu'il procure. Les éléments de folklore et de traditions sont respectés. Les conventions de l'horreur également, malgré de belles innovations en matière de techniques de vue subjective.

Malheureusement pour le jeu, comme le raconte Red Candle, un élément du décor incluant un mème internet a déplu aux joueurs. Il semble se moquer du leader chinois en le comparant au personnage de Winnie l'ourson, un parallèle déjà banni en Chine depuis la sortie du film Disney "Jean-Christophe & Winnie" en 2018.

Alors que "Devotion" avait initialement reçu la note très positive de 95% de la part des utilisateurs de Steam, l'élément en question n'a pas été remplacé à temps pour la sortie du jeu. Cela a donné lieu à une salve d'avis négatifs de la part des joueurs chinois.

Red Candle a finalement remplacé l'élément incriminé et a publié une série d'excuses et d'explications. Les joueurs qui ne reçoivent pas le jeu via le mécanisme de protection de Steam ne reçoivent pas automatiquement la mise à jour.