Atari décale le lancement des pré-commandes de sa nouvelle console

Attendue au printemps 2018, l'Ataribox doit "permettre à Atari de se repositionner sur le marché du hardware (matériel) et les objets connectés", selon le groupe
Attendue au printemps 2018, l'Ataribox doit "permettre à Atari de se repositionner sur le marché du hardware (matériel) et les objets connectés", selon le groupe - © Courtesy of Atari

Le groupe français pionnier des jeux vidéo Atari a annoncé jeudi qu'il "décalait", à une date non déterminée, le lancement initialement prévu dans la journée des pré-commandes de sa nouvelle console de jeux via le site Indiegogo.

"Les vérifications finales ont permis d'identifier des travaux complémentaires à réaliser pour lancer cette campagne et pour certains accessoires du produit", explique Atari dans un communiqué.

"Ce décalage n'a pas d'incidence sur les objectifs 2017-2018 du groupe", souligne la société, qui annoncera les nouvelles dates "à l'issue de ces travaux complémentaires"."

"Cette décision prudente, qui privilégie le produit et la communauté, est prise avec une vision à long terme", souligne Frédéric Chesnais, le PDG d'Atari, cité dans le texte.

Initialement, le groupe inventeur du mythique Pong, le premier jeu vidéo jamais commercialisé, devait communiquer dans la journée l'adresse de la page permettant d'effectuer des pré-commandes et révéler les dernières caractéristiques de l'Ataribox, notamment en termes de contenus.

Le 12 décembre, le PDG d'Atari avait indiqué que la campagne Indiegogo devait "donner la priorité aux fans et pré-calibrer les quantités lors des phases initiales en 2018".

Attendue au printemps 2018, l'Ataribox doit "permettre à Atari de se repositionner sur le marché du hardware (matériel) et les objets connectés", selon le groupe.

L'Ataribox offre des jeux vidéo et propose notamment des utilisations d'applications en streaming, l'accès aux réseaux sociaux, la navigation sur le web et la musique.

Fondée en 1972, Atari a été sauvée de la faillite en février 2013 par Ker Ventures, la holding de Frédéric Chesnais, ancien cadre-dirigeant d'Infogrames (ex-Atari) et par le fonds américain Alden.