"Assassin's Creed Origins" enfin présenté lors du salon E3 2017

Confirmant les nombreuses rumeurs qui l'ont précédé, "Assassin's Creed Origins" se passera dans l'Égypte antique, étendant ainsi l'univers de la franchise d'action historique et modifiant plusieurs aspects d'une formule bien établie et au succès indéniable.

Le joueur y prendra l'identité de Bayek, un guerrier accompagné d'un aigle dont les exploits mènent à la fondation d'une faction secrète (la Confrérie des Assassins), qui est au centre du scénario de la franchise.

Prévu pour une sortie la semaine du 27 octobre sur PlayStation 4, Xbox One et PC, "Assassin's Creed Origins" a été annoncé le 11 juin lors de l'Electronic Entertainment Expo (E3) 2017, à l'occasion d'une présentation presse Microsoft Xbox.

Le nouveau jeu représente une refondation de la formule "Assassin's Creed": les lieux de mission sont plus contextuels et intuitifs, les combats sont retravaillés pour se concentrer davantage sur les techniques d'attaque-défense, et l'univers est étendu afin d'offrir une région plus vaste et plus variée dans laquelle évoluer.

Deux premiers aperçus du jeu ont été rendus publics immédiatement après la présentation Xbox.

Le premier consiste en un montage de deux minutes offrant de découvrir de façon condensée et cinématique le cadre, le scénario et l'action de "Assassin's Creed Origins"; on y voit la Confrérie des Assassins émerger au sein de l'empire égyptien.

Long de cinq minutes, le second montage vidéo emmène les spectateurs à travers les nombreux environnements contenus dans le jeu, leur présente les capacités de détection aérienne de l'aigle et met en valeur les possibilités de Bayek, parmi lesquels le tir à l'arc, la collection d'équipements, la progression de ses talents, l'infiltration et le combat rapproché.

Ubisoft organise sa propre présentation le 12 juin, au cours de laquelle "Assassin's Creed Origins" sera exploré plus en détail, ainsi que plusieurs titres de l'éditeur français, en cours de développement ou dont la sortie est prochaine.


AFP