"Assassin's Creed": Huit destinations visitées par la saga en dix ans

Depuis le premier épisode en 2007, la franchise "Assassin's Creed" s'est baladée aux quatre coins du monde à différentes périodes historiques. De la Palestine au XIIe siècle à l'Egypte antique de "Assassin's Creed Orgins", qui sort ce vendredi 27 octobre, retour sur huit régions du globe reconstituées au fil des épisodes.

Acre
La ville située au nord de l'actuel Israël a servi de décor, tout comme Damas, Jérusalem et Masyaf au tout premier épisode de la franchise sorti en 2007. Ce volet, situé au XIIe siècle à l'époque de la Troisième Croisade, introduisait Altaïr Ibn La-Ahad, premier Assassin que les joueurs pouvaient incarner.

Venise
Avec "Assassin's Creed II" (2009), Ubisoft présentait un nouveau héros, le noble italien de la Renaissance Ezio Auditore da Firenze. Avec ce nouveau membre de l'Ordre des Assassins, les joueurs ont découvert Venise, mais aussi Florence, Rome ou la Toscane au XVe siècle.

Istanbul
Dans "Assassin's Creed Révélations" (2011), deuxième suite consacrée à Ezio, le tueur s'est promené au-delà des frontières italiennes. Sa chasse des Templiers l'a notamment mené à Istanbul à la découverte de ses monuments historiques comme la basilique Sainte-Sophie.

Boston
Changement de décor pour "Assassin's Creed III", sorti en 2012. Cet épisode, l'un des plus écoulés de la saga avec douze millions d'exemplaires, prenait place au XVIIIe siècle dans une jeune nation devenue depuis les États-Unis d'Amérique, à l'époque de sa Révolution. Les joueurs incarnaient Connor, un Assassin né de père britannique et de mère amérindienne.

Les Caraïbes
En 2013, "Assassin's Creed IV : Black Flag" remontait le temps en s'installant dans les Caraïbes, en 1715, en plein âge d'or de la piraterie. Les joueurs découvraient alors La Havane, Kingston, Nassau ou les îles de Tortuga et de Cozumel à travers les yeux du pirate anglais Edward Kenway, le grand-père de Connor.

Paris
Après "Assassin's Creed Rogue" qui concluait en 2014 la trilogie consacrée à la famille Kenway, la franchise s'est intéressée à la France, et plus particulièrement à Paris pendant la Révolution. "Assassin's Creed Unity" introduisait un nouvel Assassin, Arno Victor Dorian, et offrait une représentation historique de la ville en modélisant ses principaux bâtiments de l'époque, Notre-Dame, l'Hôtel de ville, le Louvre, le Panthéon ou le château de Versailles. Ce volet était par ailleurs l'occasion de croiser la route de figures historiques telles que Louis XVI, Danton, Mirabeau ou Robespierre.

Londres
La même minutie a été apportée en 2015 à "Assassin's Creed Syndicate", qui reconstituait Londres à l'ère victorienne pendant la révolution industrielle (1860). Dans la peau de Jacob et Evie Frye, les jumeaux Assassins, les joueurs pouvaient rencontrer Charles Darwin, Charles Dickens, la reine Victoria ou Alexander Graham Bell dans un Londres représentait par l'abbaye de Westminster, le palais Buckingham, la cathédrale Saint-Paul ou Big Ben.

L'Égypte
Pour son nouvel épisode "Assassin's Creed Origins", la saga remonte aux origines de l'ordre des Assassins, né en -49 sous l'Égypte antique. Le nouveau héros Bayek est confronté à l'ordre des Anciens, devenu au fil des années les Templiers, et croisera la route de Cléopâtre, de Jules César et de Ptolémée XIII, le tout dans une Égypte reconstituée dans les moindres détails, de la ville d'Alexandrie, aux vallées verdoyantes de Cyrène en passant par les oasis de Siwa et Gizeh qui renferme les secrets des Pyramides et du Sphinx.