" Zérostérone ", la web-série qui imagine un monde sans hommes

« Zérostérone », la web-série qui imagine un monde sans hommes
« Zérostérone », la web-série qui imagine un monde sans hommes - © Tous droits réservés

Imaginez un monde où les hommes ont disparu de la planète depuis 108 ans et où les femmes sont obligées de se faire inséminer… C’est l’univers imaginé par Marion Séclin et ses co-scénaristes dans la web-série " Zérostérone ".

La comédienne Marion Séclin a présenté à l’occasion du festival lillois "Séries Mania" les trois premiers épisodes de sa série " Zérostérone " dans laquelle la comédienne met en scène un futur dystopique sans hommes. Dans ce monde 100% féminin, chaque femme est obligée d’être inséminée pour sauver l’humanité. Pour ce faire, elles utilisent les derniers échantillons des banques de sperme. Les hommes, considérés comme des dinosaures, sont relégués au Musée d’Histoire Naturelle. Dans cette web-série, les super-héros sont des femmes et l’économie du sex-toy est florissante. Durant huit épisodes de treize minutes, on y suit les aventures de deux sœurs Lucie et Charlie, prises en otage par une fugitive à la recherche du dernier homme sur terre.

La série a été créée et interprétée par un groupe de copines: Nadja Anane, Eléonore Costes, Sandy Lobry et Marion Séclin. Elles sont comédiennes, réalisatrices, scénaristes et elles ont eu envie il y a deux ans, de se lancer ensemble dans l’écriture et la réalisation d’une série.

Très vite, l’idée de créer un monde sans hommes est venue à elles: "C’était notre rêve à toutes, parce qu’on passe notre temps à voir des films dans lesquels il n’y a presque que des hommes. Et ce ne sont pas des long-métrages post-apocalyptiques: juste des films où les mecs ont eu la flemme de mettre des meufs! On a fait une série pour dire que les femmes sont des humains" explique la comédienne Marion Séclin à Cheek Magazine. Le casting de la série est en effet 100% féminin, le seul homme étant un robot.

Dans " Zérostérone ", Marion Séclin et ses co-réalisatrices ont décidé de définir de nouvelles normes de société. Il était hors de question de construire la série autour du manque de la présence de l’homme dans la société raconte Marion Séclin: " Je n’avais pas envie qu’on considère l’homme comme quelque chose qui manquerait, puisque la série met en scène des générations de femmes qui ne l’ont pas connu. Je voulais qu’on le considère comme un dinosaure. Personne ne dit que les dinosaures leur manquent ou qu’ils rêveraient d’avoir une histoire d’amour avec. "

La web-série " Zérostérone " est légère et sombre à la fois explique la co-réalisatrice Nadja Anane à Séries Addict : " Nous ne visions pas la grosse comédie, mais voulions quelque chose de vivant, sans être absurde. Les personnages peuvent être drôles d’eux-mêmes, mais nous ne voulions pas que ça efface la sensation de tension et de course-poursuite. Ainsi, quand la situation devient plus sombre, la série aussi. " Le scénario a été écrit de manière à laisser une porte ouverte pour une éventuelle suite.