"Vous êtes bien chez Sophie" : des souvenirs au bout des voix

"Vous êtes bien chez Sophie" : des souvenirs au bout des voix
"Vous êtes bien chez Sophie" : des souvenirs au bout des voix - © ARTE RADIO

La série radiophonique de Sophie Simonot pour Arte nous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, le monde en ce temps-là, se laissait des messages vocaux sur le répondeur téléphonique fixe.

 

Pendant 15 ans, Sophie a enregistré les messages de son répondeur, ceux de ses amis, de sa famille, avec comme l’intuition que cela allait lui resservir. Le répondeur, c’était son premier achat d’adulte, un outil qui dans les années 80 était à la pointe de la technologie. “Pour elle et pour sa bande de copains, cette machine est vite devenue la pierre angulaire de leur vie sociale.” Le seul problème des messages vocaux : il fallait être chez soi pour les écouter. C’est ainsi que les enregistrements deviennent une succession de rendez-vous manqués et un miroir de la réalité d’une époque. Sophie Simonot est une réalisatrice radio ayant oeuvré pour France Télévision, Radio France et Arte, elle a toujours aimé les reportages intimistes et le prouve encore une fois avec cette courte série documentaire radio.

 

“Vous êtes bien chez Sophie” est en plus du témoignage de l’éphémère des pratiques un autoportrait de la Sophie des années 90. La réalisatrice a donc du écouter 5 ans de messages sonores (1989-94), comme reflets de la réalité de l’époque. Elle a sélectionné les plus représentatifs et les meilleurs pour les assembler avec sa voix et tisser, au fur et à mesure, ses débuts dans la vie d'adulte. Sophie court après le temps et les souvenirs, elle vit à nouveau son premier studio parisien, ses premières amours, ses soirées avec ses amis, ses parents qui s’inquiètent… Alors que d’autres utilisent des photos pour se rappeler, la réalisatrice se sert des enregistrements de son répondeur, comme une carte postale sonore.

 

Le premier épisode de “Vous êtes bien chez Sophie” a été mis en ligne le 6 septembre.