Un mini film hommage au "Feu de l'adolescence"

Des planches de skateboard en feu, un coucher de soleil sur une splendide montagne et une bande son signée Sébastien Tellier: voici les ingrédients de ce mini film incroyablement poétique intitulé "Le feu de l'adolescence".

2020 a été une sale année pour tout le monde, c'est indéniable. Pour ceux que les médias appellent la "génération sacrifiée", c'est encore pire. On peut même dire que cette année a été d'une incroyable violence. 

Le réalisateur français Hugo Manhes a tourné un mini film intitulé "Le feu de l'adolescence" avec MadCow et le soutien de Session Libre. Ce mini film, tourné en plein confinement, rend hommage à cette jeunesse sacrifiée et au feu qui brûle en elle. On y voit une bande de skateurs dévaler les routes sinueuses d'une montagne à la tombée de la nuit à toute vitesse sur des planches en feu. Une ode à l'amour, à la liberté et à l'insouciance de l'adolescence.

Hugo Manhes, le réalisateur, a expliqué à Tsugi comment la vidéo a été réalisée: "On a rempli le coffre de skates et on s’est retrouvés dans les montagnes pour faire ce qui devait être une petite série de photos inspirées du travail de Larry Clark. La route sur laquelle nous étions était fermée, la montagne était à nous. On a enflammé des planches de skate, le soleil s’est couché, la lumière est devenue folle et la Lune s’est invitée."

En bande son, on retrouve le mythique titre "L'amour et la violence" de Sébastien Tellier qui vient sublimer les images du mini film. Trois minutes trente de beauté, de poésie et d'évasion.