Avouez que le bureau, et les blagues de collègues vous manquaient..

Quelques minutes de nostalgie animée pour se rappeler ce que c'était les open spaces, avant le confinement, et avant les nouvelles mesures de sécurité, distanciation, gestes barrières qu'il faudra respecter désormais.

Au bureau et plus particulièrement dans les open spaces, on a tous un collègue qui fait des blagues, qui est le bout en train de la boîte. Le court-métrage "Hell of a week" illustre à la perfection la souffrance (et la vengeance) d’un employé qui n’en peut plus des blagues de son collègue un peu lourdingue…

à lire aussi : Des auteurs de polar imaginent le monde après confinement

Les lundis peuvent parfois être difficiles, surtout quand un collègue un peu trop charrieur vous a pris comme tête de turc. Une boulette de papier envoyée dans votre dos, un coup de téléphone anonyme qui raccroche quand vous décrochez, on connaît tous CE collègue qui fait des bonnes (ou mauvaises) blagues. Sauf que parfois ces blagues peuvent être sources de frustration et d’énervement pour la personne qui est en victime. Le réalisateur Damien Bastelica a réalisé un court-métrage d’animation sur le thème et le mini-film connaît un réel succès sur les réseaux sociaux, la vidéo dépasse les 79.000 vues.

Dans "Hell of a week", on découvre la semaine de Roger, un employé consciencieux et discret qui aimerait faire son job tranquillement, sauf que ses collègues un peu trop farceurs, voire carrément lourds, en ont décidé autrement. Malgré tous ses efforts pour garder son calme, Roger va péter un câble le dernier jour et se venger. Âmes sensibles s’abstenir, la fin est un peu gore, mais tellement jouissive !

Un conseil, si vous avez aussi un collègue un peu lourd au bureau, n’hésitez pas à lui envoyer cet article, la solution sera sans doute moins radicale que celle de Roger, mais tout aussi efficace !