Savez-vous ce qu’est la "Photographie In-Game"?

Coup de projecteur sur une pratique artistique peu connue : "la Photographie In-Game", qui consiste à prendre des photos virtuelles dans un jeu vidéo.

Une exposition inédite va bientôt avoir lieu au Point Culture de Louvain-La-Neuve : "Capter le jeu : portraits au féminin" du photographe liégeois Smithfield. Sa spécialité ? Prendre des photos dans des jeux vidéo. Les mauvaises langues diront que ce n’est pas de l’art, que c’est "juste un F12", une capture d’écran… Malik Sahmoune, le photographe qui expose au Point Culture va vous prouver le contraire : "'La Photographie In-Game' a vraiment énormément de points communs avec la photographie traditionnelle. C’est vrai qu’on n’a pas d’appareil photo, mais il y a quand même cette idée d’appuyer sur un bouton, un déclencheur pour récupérer son image. Les jeux vidéo étant de plus en plus sophistiqués visuellement, il y a énormément de belles choses à voir et à découvrir dans un jeu, c’est d’ailleurs ce côté très contemplatif qui me plaît dans cette discipline. Prendre des photos dans des jeux vidéo c’est d’une certaine manière, un moyen pour pouvoir conserver certaines images une fois le jeu vidéo éteint."

Ce qui est fascinant avec la "Photographie In-Game", c’est que grâce à des outils technologiques spécifiques, le photographe peut retravailler ses photos de manière très poussée : il peut transformer le visuel du jeu, afin de créer des compositions originales non prévues initialement par les studios, mais aussi modifier le format de l’image.

Le jeu vidéo est généralement perçu comme un moyen de divertissement, il constitue également un médium qui, comme tant d’autres, peut être détourné.

Derrière son écran, Smithfield opère donc une recherche artistique sur les jeux et leurs personnages depuis bientôt 5 ans. Ses terrains de jeux sont variés : il évolue dans des titres tels que Death Stranding, Mirror’s Edge Catalyst, Red Dead Redemption 2. Au cœur de son exposition, on pourra découvrir une série d’une vingtaine de portraits d’héroïnes de jeux vidéo. "Cela fait quelques années maintenant qu’il y a de plus en plus de personnages féminins principaux au cœur des jeux vidéo. Encore mieux que ça, les héroïnes ont à présent un look vraiment 'bad ass' et une beauté vraiment intéressante qui me donne envie de la capturer. J’ai toujours voulu faire du portrait et à l’époque, quand j’ai commencé, le jeu que j’avais sous la main c’était Senua. C’est notamment pour cela que j’ai commencé à la photographier elle."

L’exposition est à découvrir du 30/06 au 01/09 au Point Culture de Louvain-La-Neuve. Vous pouvez suivre le travail de Smithfield sur sa page Flickr.

2 images
© Tous droits réservés