Qui est Shepard Fairey, le street-artiste engagé derrière la célèbre affiche "HOPE" d'Obama?

Qui est Shepard Fairey, le street artiste derrière la célèbre affiche "HOPE" d'Obama
2 images
Qui est Shepard Fairey, le street artiste derrière la célèbre affiche "HOPE" d'Obama - © Tous droits réservés

Son affiche "Hope" de Barack Obama a fait le tour du monde, Emmanuel Macron a accroché sa représentation de " Liberté, Egalité, Fraternité" dans son bureau… On vous dresse le portrait de Shepard Fairey, street-artiste américain engagé.

Réalisée lors de la candidature de Barack Obama à l’élection présidentielle de 2008, l’affiche "Hope" est sans doute l’une des plus célèbres de Shepard Fairey, aussi connu sous le pseudonyme "OBEY".

L’utilisation du mot "OBEY", que l’on peut traduire par "OBEIS", dans son travail et comme pseudonyme, est directement inspiré du film "Invasion Los Angeles" de John Carpenter. Lorsque Shepard Fairey a vu ce mot écrit en capitales dans le film, il s’est rendu compte que c’était un mot très visuel qu’il pouvait facilement utiliser dans son art. "Les gens se soumettent, se conforment et ne se posent pas de questions par rapport aux règles tacites de la société. Quand on leur dit d’obéir, ils sont obligés de réfléchir à quoi ils veulent bien se soumettre. C’est donc un moyen d’encourager les gens à plus réfléchir et à analyser les choses" explique l’artiste au micro de France 5.

Il est l’un des street-artiste les plus influents au monde. Dans son travail, on retrouve des influences POP et un esthétisme rétro. Shepard Fairey s’inspire des constructivistes russes qui ont créé les codes de la propagande soviétique : "J’appelle mon art de la propagande car je pense que tout art qui défend des objectifs précis contient des éléments de propagande. Il existe une différence entre la propagande dans le sens sinistre du terme, qui veut avoir le dernier mot dans une conversation et l’art qui a pour but d’ouvrir une conversation !"

Shepard Fairey a à nouveau témoigné de son engagement dans son art lors de l’investiture de Donald Trump. L’artiste a repris les codes de l’affiche de Barack Obama pour en faire une série représentant le peuple d’Amérique intitulée "We, the people". Cette série a été considérée comme étant un acte militant pour protester contre l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. L’actuel Président des Etat-Unis a d’ailleurs eu droit à son affiche personnalisée : "J’ai fait une affiche pour Trump qui était composée juste de son nez, sa bouche grimaçante et sa cravate rouge. Il ressemblait à Big Brother dans "1984", qui est le dictateur qu’il aspire à être. Il ne veut répondre à personne, il veut juste faire ce qui gonfle son ego" explique Shepard Fairey au micro de BRUT.

Le 22 juin dernier, Shepard Fairey a été invité à rencontre Emmanuel Macron qui a accroché l’une de ses œuvres dans son bureau à l’Elysée. "Je l’ai faite comme marque de soutien à la France après les attentats du 13 novembre. "Liberté, Egalité, Fraternité" a plus été faite pour le peuple français que pour n’importe quel politicien, alors j’espère qu’il incarne cette idée, qu’il s’agit d’un symbole pour faire le bien pour tout le monde, tous les citoyens."

C’est incroyable qu’Emmanuel Macron ait une de mes œuvres à l’Elysée car je suis un artiste américain… Aux Etats-Unis, on ne verrait jamais une oeuvre d’art d’un artiste français à la Maison Blanche !

Si vous passez par Grenoble cet été vous aurez l’occasion d’apprécier quelques-unes de ses oeuvres sur les murs de la ville. Shepard Fairey est en effet la star de la cinquième édition du Street Art Fest de Grenoble. 6000 de ses oeuvres sont déjà exposées dans l’ancien musée de peinture de Grenoble depuis le 5 juin, une exposition à ne pas manquer si vous êtes dans la région : "Obey, 30 years of resistance".

En attendant, n’hésitez pas à suivre le compte Instagram de l’artiste pour découvrir ses oeuvres, son travail et ses actualités.