Podcast : « Mamie dans les orties », et si on écoutait nos grands-mères raconter leurs histoires ?

Podcast : « Mamie dans les orties », et si on écoutait nos grands-mères raconter leurs histoires ?
4 images
Podcast : « Mamie dans les orties », et si on écoutait nos grands-mères raconter leurs histoires ? - © Tous droits réservés

« Mamie dans les orties » c’est le podcast qui recueille le récit de nos grands-mères pour comprendre tout le chemin que nous les femmes, avons déjà parcouru.

« Parce qu’il est nécessaire de comprendre d’où l’on vient pour comprendre où on va. » C’est le leitmotiv de Marion de Bouärd et Héloïse Pierre, les deux instigatrices du podcast « Mamie dans les orties » qui souhaitent mettre à l’honneur des héroïnes anonymes.

Autour d’un café, d’un verre de jus, ces femmes racontent leur enfance, leur adolescence, leurs amours, leurs blessures, leurs avortements illégaux. Ce sont ces femmes qui pour la première fois ont pu voter, avoir un carnet de chèques à leur nom, porter un pantalon ou encore travailler.

Le podcast « Mamie dans les orties » est à la fois attendrissant et émouvant mais surtout, c’est une manière de prendre conscience des combats que les femmes ont déjà gagnés. A travers ces récits de vies de femme d’une autre époque, Marion de Bouärd et Héloïse Pierre veulent « raconter l’Histoire à travers les histoires ».

#1 Mado – Une vie de débrouille

La première à s’être livrée au micro de Marion Bouärd et Héloïse Pierre, c’est Mado, une Bretonne née en 1929, qui n’est autre que la grand-mère de Marion. « Mado est Bretonne, fière et drôle, elle nous raconte sa vie d’une traite comme si elle avait toujours été un long fleuve tranquille alors qu’en vérité, ça a toujours été la débrouille » raconte Marion de Bouärd dans le podcast.

Et en effet, on découvre que Mado a grandi durant l’occupation en Bretagne, grandir avec un père autoritaire tout en cultivant sa liberté. Avec Mado on se rend compte que la débrouille est le mot d’ordre qui a toujours conduit sa vie de femme.

Ses parents ne lui ont jamais parlé de la contraception ni du fonctionnement du corps humain. C’est une amie de Mado qui lui a expliqué ce qu’étaient les règles. « On était naïves à l’époque, on ne nous parlait pas de tout ça, c’était tabou. Je ne savais même pas à quoi servaient les règles. » A l’époque les femmes n’utilisaient pas de contraception. Mado a fait deux fausses couches, la première était involontaire, la deuxième, c’est elle qui l’a provoquée. Mado s’est fait avorter illégalement, seule, avec des aiguilles à tricoter. « A l’époque c’était interdit, on pouvait faire de la prison pour ça. J’ai été très mal, j’ai dû aller à l’hôpital. Tout le monde savait ce que j’avais fait mais personne ne posait de questions. »

« Mamie dans les orties » est disponible gratuitement sur ITunes et Soundcloud. Trois épisodes sont déjà disponibles à l’écoute : « #1 Mado – une vie de débrouille », « #2 Françoise – Les chances de sa vie », « #3 Jeanine – Apprendre la vie ». Dans les prochains épisodes, Marion de Bouärd et Héloïse Pierre devraient partir à la rencontre de grands-mères qui n’ont pas enfanté, ne sont pas nées en France et qui sont issues de tous les milieux sociaux.

Après avoir écouté ces femmes raconter leurs histoires, nous n’avons qu’une envie : filer retrouver nos grands-mères pour discuter de longues heures avec elles et leur dire à quel point on les aime et on les admire.

#1 Mado - Une vie de débrouille