"Picol'Art", le compte Instagram qui vous apprend à apprécier l'art comme on déguste un bon verre de vin

Apprendre l’Histoire de l’Art via des cours ou des livres, c’est bien. Le faire de manière ludique et originale en regardant des vidéos sur Instagram, c’est encore mieux !

Chez RTBF Culture, on aime vous faire découvrir l’art de différentes manières. Récemment, nous mettions en avant sur notre site cette série de vidéos proposées par Arte, qui raconte l’Histoire de l’Art avec un point de vue sensuel et subversif. On vous a aussi proposé de découvrir la chaîne Youtube "Art Comptant pour rien" de Laure Bernard, qui souhaite rendre l’art abordable et accessible au plus grand nombre. Aujourd’hui, c’est un compte Instagram intitulé "Picol’Art" que nous avons envie de vous faire découvrir. Il vous propose de redécouvrir de grandes œuvres tout en dégustant un bon vin qui a été choisi spécialement pour l’occasion, selon de nombreux critères.

Derrière ce compte original, se cache Clémence Mary, une charmante parisienne de 24 ans. Clémence est licenciée en Histoire de l’Art et Archéologie et possède un MBA en Ingénierie culturelle et Management. Nous avons discuté virtuellement de ses deux passions.

RTBF Culture : Bonjour Clémence, peux-tu nous en dire plus sur comment tu as eu l’idée de créer un compte Instagram qui parle à la fois de bons vins et d’art ?

Clémence Mary pour "Picol’Art": "Je suis une grande amatrice de vin depuis des années et j’ai toujours été passionnée par l’Art. Picol’Art est donc né de mon désir de partager ces deux passions qui m’animent au quotidien et de les rendre accessibles en en parlant à ma manière. L’idée d’associer ces deux disciplines me trottait dans la tête depuis un long moment. À l’époque, je sentais qu’il y avait un lien entre les deux mais je ne savais pas l’expliquer. Lorsque je me suis retrouvée au chômage, j’ai consacré le temps que j’avais à acquérir des connaissances sur le vin. C’est en me formant que j’ai découvert qu’il y avait plein de points communs entre l’analyse d’une œuvre d’art et celle d’un vin et c’est ce que j’essaye de montrer dans mes vidéos."

RTBF Culture : Qu’est-ce que la picole peut amener à l’art d’après toi ?

Clémence Mary pour "Picol’Art": "Selon moi, le vin et l’art sont complémentaires car ce sont deux disciplines qui vont directement parler à nos sens, les éveiller. Ainsi, boire un bon vin en admirant une œuvre pourrait permettre de profiter d’une expérience sensorielle complète. De plus, l’Art comme le Vin enivrent, parlent à l’inconscient, libèrent et transmettent des émotions. Ils sont également tous deux vecteurs de liens sociaux et de convivialité. Donc je pense que les deux ont beaucoup de choses à s’apporter mutuellement."

L’Art comme le Vin enivrent, parlent à l’inconscient, libèrent et transmettent des émotions.

RTBF Culture : D’où te viennent ces deux passions ?

Clémence Mary pour "Picol’Art": "Ma passion pour l’Art remonte à l’enfance. J’adorais regarder les images dans les livres d’art qu’on avait à la maison et déambuler dans les musées, courir d’une œuvre à l’autre, ce qui fatiguait d’ailleurs beaucoup mes parents ! Pour la petite anecdote, j’ai fait mes premiers pas devant "La Porte de l’Enfer" de Rodin, qui est mon œuvre préférée, ça a dû me marquer. Quant au vin, j’ai toujours aimé tout sentir. J’associe d’ailleurs beaucoup de souvenirs aux odeurs. Parmi ces souvenirs, je me souviens qu’enfant, je réclamais toujours à mon père de me faire sentir son vin. Je pense que mon goût pour les bons vins vient de là."

RTBF Culture : Comment choisis-tu les bouteilles que tu mets en avant dans tes vidéos et comment arrives-tu à faire un lien entre chaque œuvre et chaque vin ?

Clémence Mary pour "Picol’Art": "Pour choisir une bouteille, je commence toujours par analyser l’œuvre et j’essaye d’en faire ressortir les caractéristiques principales. Une fois ces caractéristiques identifiées, je cherche ce qu’elles pourraient m’évoquer dans un vin. Par exemple, pour aller avec "La Danaé" de Rembrandt, je voulais un vin qui rappelle la sensualité et la volupté du tableau ainsi que ses tons chauds, donc je me suis orientée vers un vin blanc liquoreux. Lorsque j’ai une idée de l’ensemble des critères que je recherche dans le vin, je me rends chez mon caviste qui m’aide à trouver le vin idéal qui répondrait à la plupart de ces critères. Et j’ai de la chance car il trouve toujours le vin parfait !"

RTBF Culture : Tu proposes également des vidéos en partenariat avec des cavistes et des marques, comment se passent ces collaborations ?

Clémence Mary pour "Picol’Art": "Il m’arrive de faire des vidéos en collaboration avec d’autres personnes. C’est le cas de ma vidéo avec Alexis Zaouk, meilleur jeune caviste de France, qui s’est prêté au jeu. J’ai fait les recherches sur l’œuvre et c’est lui qui a choisi le vin qui irait le mieux avec, selon ses critères. Je précise d’ailleurs, que selon moi, il n’y a pas un seul et unique vin qui va avec une œuvre. Les interprétations sont personnelles et le choix du vin est propre à chacun et à chaque sensibilité. Enfin, quelques domaines m’ont proposé de m’envoyer des bouteilles en lien avec l’art. Les sujets rentraient parfaitement dans ma semaine thématique "L’Art dans le Vin" donc j’ai accepté avec plaisir d’en parler et de les déguster !"

RTBF Culture : Les œuvres que tu présentes sur "Picol’Art" sont très variées, as-tu un courant ou un artiste préféré ?

Clémence Mary pour "Picol’Art": "J’essaye en effet de proposer des œuvres variées et de toutes les époques pour montrer que chaque artiste ou courant artistique a des choses passionnantes à raconter. Pour l’instant, je tente de garder un ordre chronologique dans mes vidéos pour suivre l’évolution de l’histoire de l’art et montrer les liens entre les différents courants. Mais j’ai hâte d’arriver à l’Art du XIXe-XXe siècle qui est la période qui me plaît le plus, pour la diversité de ses courants, théories et sujets abordés. Je pense que ma passion se ressentira encore plus à ce moment-là !"

RTBF Culture : En petit clin d’œil à la Belgique, pourrais-tu nous conseiller une bonne bouteille qui accompagnerait bien une toile de Magritte ?

Clémence Mary : "Comme je l’expliquais précédemment, avant de trouver un vin, j’ai en général plusieurs heures de recherches en amont, que ce soit sur l’œuvre ou sur le vin. Mais spontanément, pour aller avec un Magritte, je partirais sur un vin belge (évidemment !) et sur un "Blanc de Noirs", vin blanc élaboré à base de raisins rouges et noirs pour faire référence au célèbre "Ceci n’est pas une pipe", car ceci n’est pas un vin blanc ! Lors de notre vidéo, Alexis Zaouk avait également choisi un "Blanc de Noirs" pour faire référence à la trahison dans l’œuvre "Les Epoux Arnolfini" de Van Eyck. Je trouvais que c’était une excellente idée donc je lui pique…"

Contrairement au vin, l’art et les vidéos originales de "Picol’Art" ne se dégustent pas avec modération, alors profitez-en pour les partager autour de vous ! N'hésitez pas non plus à apprécier une belle oeuvre d'art la prochaine fois que vous débouchonnez une bonne bouteille. Santé!