Participez à un journal du confinement sonore en envoyant vos enregistrements

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, de nombreux "journaux de confinement" ont été lancés par des écrivains, des photographes, des artistes. Ceux-ci sont composés de textes, de photos, de dessins. Plus original, l’atelier de création sonore radiophonique vous propose de participer à un journal du confinement sonore…

Depuis que vous êtes enfermés chez vous, vous avez sûrement eu l’occasion d’apprécier le doux chant des oiseaux, le silence des rues vidées de leurs voitures, le souffle du vent dans le ciel qui n’est plus dérangé par les avions. Peut-être entendez-vous votre voisin jouer du piano, les enfants d’à côté rigoler dans le jardin, votre voisine du dessus faire de la zumba…

Tous ces sons et ces "bruits" qui caractérisent votre confinement, vous pouvez à présent les enregistrer et les envoyer au "Grain des choses", la revue sonore. Le 27 mars dernier, il a en effet lancé un appel à sons pour écrire de manière collective, un journal sonore de confinement. Des séquences construites avec les sons envoyés sont déjà disponibles à l’écoute : rendez-vous ici pour découvrir cette création sonore collective sur fond de coronavirus.

Une revue sonore à découvrir chaque trimestre

"Le grain des choses", c’est donc une revue sonore. Une fois par trimestre, elle vous propose plusieurs heures de programmes articulés autour d’un sujet ou d’une thématique en particulier. "La feuilletant avec vos oreilles, vous pouvez y découvrir différents types de rubriques : des documentaires, des feuilletons, de la fiction, de grands entretiens, du journalisme au long cours, des témoignages, de la poésie, des paysages sonores, de manière à pouvoir entendre le grain des choses."

Si vous souhaitez envoyer un son mais que vous ne disposez pas de matériel, sachez que cela peut être fait avec votre smartphone ! Le son doit faire entre 30 secondes et 3 minutes maximum et peut être envoyé à l’adresse mail suivante : info@graindeschoses.org. Vous trouverez plus d’informations sur le site de la revue sonore.