Un parcours de street art à ciel ouvert inauguré à Paris

Le premier parcours de street-art au monde inauguré à Paris
Le premier parcours de street-art au monde inauguré à Paris - © Tous droits réservés

Un musée de street art à ciel ouvert a été inauguré ce jeudi dans la capitale française. Son nom : Le Boulevard Paris 13.

Visible depuis la ligne 6 du métro aérien, ce gigantesque musée à ciel ouvert est installé le long du boulevard Vincent-Auriol, dans le 13e arrondissement de Paris. Si vous prenez le métro entre Chevaleret et Nationale, vous ne pourrez pas rater les 32 fresques qui composent le Boulevard Paris 13.

Ces œuvres ont été réalisées par 26 artistes urbains de 14 nationalités différentes. Pour réaliser ces 32 œuvres impressionnantes il aura fallu près de quatre ans ! Elles ornent des bâtiments publics mais pas que, les bailleurs sont parfois des privés.

Derrière ce projet un peu fou, on retrouve le célèbre galeriste franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh. Il est l’une des références du street art à Paris. Mehdi Ben Cheikh explique dans un article du Huffington Post que c’est notamment grâce au maire du 13e arrondissement que le projet a pu voir le jour : " Il venait souvent à mes vernissages et je lui ai parlé de faire des fresques sur des immeubles, nous explique le galeriste. Nous avons commencé par la Tour Paris 13 qui a été un véritable succès. Nous avons alors continué sur cette voie, puis nous nous sommes concentrés sur le boulevard Vincent-Auriol pour pouvoir regrouper les œuvres afin que les visiteurs n’aient pas trop à se disperser pour tout regarder".

Des peintures faites à main levée

Les fresques qui composent le Boulevard Paris 13 ont toutes été peintes à main levée et pas avec des pochoirs comme beaucoup de street artiste le font d’habitude. C’est la raison pour laquelle il aura fallu 4 ans pour arriver au bout de ces 32 œuvres originales.

Des photos ont été prises pendant la réalisation de ces fresques et sont visibles sur le compte Instagram de ce musée à ciel ouvert. Cela permet de bien se rendre compte de l’ampleur du majestueux travail accompli par ces street artistes ! La bonne nouvelle c’est que la collection va continuer à s’étoffer. Pour Mehdi Ben Cheikh, ces 32 fresques ne sont qu’une première étape à un projet plus grand : " Le but c’est de continuer à faire de nouvelles œuvres pour que le boulevard Vincent-Auriol devienne une véritable attraction, surtout dans une vieille ville comme Paris, explique Mehdi Ben Cheikh. J’aimerais qu’on arrête de voir la capitale comme une ville ennuyeuse alors que c’est une ville jeune et dynamique où il se passe des choses” peut-on lire dans le Huffington Post.

Il ne vous reste plus qu’une chose à faire la prochaine fois que vous serez de passage à Paris : vous balader du côté du 13e arrondissement et surtout n’oubliez pas de lever les yeux.