"La Nuit Remue Paris", une autrice de BD féministe à suivre sur Instagram

Derrière le pseudonyme "La Nuit Remue Paris", se cache Blanche Sabbah, une autrice et illustratrice de BD qui est aussi une militante féministe

Vous avez un peu du mal avec les concepts d’écriture inclusive, de thérapies de conversion ou d’écoféminisme ? Les dessins de "La Nuit Remue Paris" sont faits pour vous ! (Et si ces concepts sont très clairs dans votre esprit, on vous conseille quand même de jeter un œil attentif aux BD de Blanche Sabbah !)

"La Nuit Remue Paris" est un compte Instagram qui vulgarise au moyen de courtes BD, des concepts de militantisme féministe. Le but de l’autrice et illustratrice est de rendre accessible au plus grand nombre ces contenus qu’elle considère comme essentiels, explique Blanche Sabbah à "Maze": "J’ai envie de les expliquer de la manière la plus efficace possible. J’essaye d’être rigolote, de passer par la dérision, la simplification, la caricature. Je trouve que c’est comme ça que ça rentre mieux. Et ça fonctionne, je reçois tellement de messages de gens qui me disent qu’ils ont mieux compris certains sujets aussi grâce au format."

Sur son compte Instagram, vous pouvez donc y lire des mini BD sur l’avortement, la non-mixité, la PMA, la parité, le nom de famille… Les dessins de Blanche font mouche car le tout est expliqué avec beaucoup d’intelligence et d’humour. Ces mini BD qui expliquent des concepts de base de militantisme féministe, Blanche Sabbah a d’ailleurs pour projet d’en faire un livre !

Mon travail, c’est en partie démocratiser les débats et faire entendre mon point de vue sur des sujets que je trouve importants. C’est le but de mon compte Instagram en tout cas.

Pour accompagner et encadrer ses dessins, Blanche Sabbah publie à chaque fois un petit texte dans lequel elle explique plus en profondeur certaines notions et casse certains clichés sur le féminisme. A propos de l’écriture inclusive, l’autrice écrit ceci par exemple : "Non, ce n’est pas si compliqué que ça. Pour une petite fille, il est infiniment plus compliqué de réconcilier que le masculin est le plus fort grammaticalement mais que dans la vie, elles leur sont égales. C’est de ce grand écart illogique qu’est née la volonté d’accorder correctement nos adjectifs et de se sentir enfin représentées dans la langue qui nous permet de nous exprimer et de penser." Blanche Sabbah ne cherche pas à vous convaincre ou vous convertir au féminisme à tout prix, mais plutôt à ouvrir la discussion et vous donner matière à réflexion.

Enfin, si vous vous demandiez d’où vient ce pseudonyme original "La Nuit Remue Paris", sachez que Blanche Sabbah l’a choisi en hommage à un poème d’Henri Michaux qui l’a beaucoup touché : "La Nuit Remue". L’illustratrice et autrice a confié l’autrice à "Maze" qu’elle y a ajouté la mention "Paris", car c’est là qu’elle habite et c’est surtout dans la capitale française qu’elle a rejoint un groupe de colleuses de rue de messages féministes… Un double bel hommage donc !