La liseuse Kindle d'Amazon dispose d'un filtre "anti gros mots"

La liseuse Kindle d'Amazone dispose d'un filtre anti gros mots
La liseuse Kindle d'Amazone dispose d'un filtre anti gros mots - © Tous droits réservés

Apple n’est donc pas le seul à introduire des modes de correction/suppression automatique concernant certains mots ("fuck" qui devient "duck"). Il semblerait que Kindle, la liseuse d’Amazon, ne soit pas fan non plus du langage châtier…

C’est au journaliste du Digital Reader Nate Hoffelder, que l’on doit cette nouvelle non pas surprenante mais plutôt amusante : "Je naviguais sur Twitter ce matin sur mon Kindle Fire quand j’ai découvert qu’Amazon avait un filtre anti-blasphème intégré à la tablette. J’étais sur le point d’utiliser un gros mot dans un tweet lorsque le Kindle Fire a brusquement supprimé la phrase. J’ai essayé de ressaisir la phrase quand la même chose s’est reproduite" explique-t-il dans son article. Amazon a donc introduit un filtre anti-blasphème dans son système.

Pour être plus précise, c’est la partie reconnaissance vocale de l’application qui filtre les insultes et autres mots grossiers. La liseuse Kindle Fire contiendrait une liste de mots qui sont censurés. Vous pouvez écrire les mots, par contre l’application ne les lira pas et supprimera la phrase entière selon les observations du journaliste du Digital Reader.

Nate Hoffelder a d’ailleurs fait des recherches plus profondes pour essayer de découvrir quels étaient les mots censurés par Amazon. La liseuse bloque 6 mots sur 7 de la liste "Seven Dirty Words" de George Carlin. Cette liste, créée en 1972 par l’acteur George Carlin, reprend, selon lui, les sept mots que l’on ne peut pas prononcer à la télévision.

Parmi les mots censurés par la Kindle, on retrouve:

  • asshole
  • shit
  • fuck
  • cunt
  • cocksucker
  • motherfucker
  • tits

Les mots "piss" and "hell" sont quant à eux automatiquement transformés en "this" et "hello", des mots beaucoup plus doux que les originaux. Le journaliste du Digital Reader s’amuse également du fait que le filtre ne réagisse pas aux mots "bitch", "titty" ou encore "ass", qui ne sont pourtant pas fort différents de ceux censurés repris dans la liste ci-dessus. Il existe probablement d’autres mots censurés par la liseuse d’Amazon, Nate Hoffelder ne les a sans doute pas encore tous trouvés…