Kerouac 2.0 : un robot écrit à la manière de l'écrivain beatnik

Kerouac 2.0 : un robot écrit à la manière de l'écrivain beatnik
Kerouac 2.0 : un robot écrit à la manière de l'écrivain beatnik - © Tous droits réservés

Et si votre roman préféré avait été écrit par un robot ? 

 

Ross Goodwin est un artiste et technologiste chez Google Arts & Culture, ancien ghostwriter d’Obama. Il se définit lui-même comme un hacker et un gonzo data scientifique et il est sorti diplômé du MIT. Depuis quelques années, Goodwin travaille sur un projet très spécial incluant une intelligence artificielle : il a décidé de faire écrire un livre par celle-ci en l’embarquant à bord d’une Cadillac. Armée de caméras et de micros, la voiture a ainsi servi à l’IA de capteur en temps réel des données du terrain, rencontrées lors d’un road trip sur les routes de New York à la Nouvelle-Orléans. Entraînée au préalable par Goodwin, la plume d’acier et de données a pu accoucher d’un livre qui aurait pu être celui d’un Kerouac moderne. 

 

“L’intelligence artificielle que j’ai créée pour ce livre était alimentée par quatre entrées : une caméra placée à l’arrière de la voiture, un GPS sur le toit, un microphone à l’intérieur pour enregistrer les conversations, et une horloge indiquant l’heure et la date (…) À partir de ces données, l’intelligence artificielle devait écrire un texte, lettre par lettre (…)” expliquait Ross Goodwin à l’excellent site Usbek & Rica.

 

“Il était 9h17 du matin, et la maison était dense.” C’est ainsi que commence le roman The Road, premier livre écrit par une IA, sorti en septembre 2018. Cette phrase aura pu être écrite par un homme ou une femme mais c’est un ordinateur qui l’a écrit. Le récit est ensuite à la fois vaporeux et terre-à-terre, un style de narration qui aurait pu appartenir au mouvement psychédélique. Ross Goodwin a toujours oeuvré pour l’expérimentation, mission accomplie pour cet artiste hacker qui pourrait bien être le point de départ d’un style de littérature totalement novateur.