Il utilise ses cauchemars comme source d'inspiration pour une série de photos

Une photo de Nicolas Bruno
Une photo de Nicolas Bruno - © DR

L'artiste Nicolas Bruno souffre de violentes paralysies du sommeil depuis qu'il a 15 ans. Il a décidé de retranscrire ses cauchemars dans des photographies à la fois fascinantes et effrayantes.

La paralysie du sommeil est un phénomène méconnu du grand public et qui touche pourtant 8% de la population. Elle apparaît lorsque le cerveau entre en sommeil paradoxal. Le cerveau est en quelque sorte "coincé" entre l'éveil et le sommeil. La conscience est éveillée, la personne qui souffre de paralysie du sommeil a d'ailleurs généralement les yeux ouverts, mais par contre son corps est endormi et incapable de bouger. Cet état second est souvent accompagné d'hallucinations visuelles et sonores terrifiantes.

L'artiste Nicolas Bruno souffre de paralysie du sommeil depuis qu'il a 15 ans et ses paralysies sont généralement accompagnées de cauchemars effroyables, dignes de films d'horreur. Au début, Nicolas Bruno était incapable d'exprimer ce qu'il voyait et ressentait lorsqu'il faisait des paralysies du sommeil. Il a alors commencé à tenir un journal de ses rêves dans lequel il s'est mis à décrire ses cauchemars et les a accompagnés de croquis. Au delà de la peur et de l'hystérie que lui inspirent ses visions, Nicolas Bruno a décidé de les utiliser comme source d'inspiration. Il s'est mis à mettre en scène ses cauchemars afin de pouvoir les photographier.

Sur les clichés, on s'aperçoit très vite que certains éléments sont récurrents à ses cauchemars: des masques à gaz, des silhouettes voilées, des lanternes, des chapeaux melon... et dans ses photos, Nicolas Bruno joue à la fois le rôle de l'agresseur et de la victime.

Prendre ses terreurs nocturnes en photographies a été une sorte de thérapie pour le jeune photographe. Cela lui a permis de communiquer mais surtout de maîtriser ce qui lui arrivait. Derrière l'appareil photo, c'est lui qui contrôle ce qui lui arrive.

Cette série de photo est effrayante. On n'ose pas imaginer l'horreur que cela doit être de vivre de telles visions. On ne peut pas s'empêcher non plus d'être aussi fasciné par la beauté sombre de ces photos qui ont un côté poétique. 

Si vous souhaitez découvrir les autres photos de cette série sur la paralysie du sommeil, suivez Nicolas Bruno sur Instagram, Facebook, ou via son site officiel

Nicolas Bruno

Nicolas Bruno

Nicolas Bruno

Nicolas Bruno

Paralysie du sommeil

Nicolas Bruno