"Génération Spoutnik - L'âge d'or de la science-fiction" sur Arte

“Génération Spoutnik - L'âge d'or de la science-fiction” sur Arte
“Génération Spoutnik - L'âge d'or de la science-fiction” sur Arte - © Tous droits réservés

Alors que la chaîne franco-allemande fait un focus sur la lune du 6 au 20 janvier, le documentaire “Génération Spoutnik” sert d’introduction à l’évènement.

 

Le documentaire d’André Schäfer et Jonas Niewianda raconte comment la conquête spatiale a impacté la culture populaire, il y a de ça plus de 50 ans. En 1957, la mise en orbite de Spounik par les scientifiques russes a lancé l’ère spatiale. En 1969, le premier homme marche sur la Lune, il s’agit de l’Américain Neil Armstrong mais entre temps le monde se passionnait déjà pour l’univers galactique grâce à de nombreuses oeuvres qui s’en sont inspirées. Des musiciens, des auteurs de bande-dessinée, des cinéastes, les acteurs culturels se sont emparés du thème pour faire émerger une nouvelle science-fiction. Les artistes brodent des aventures autour des mystères galactiques et imaginent des extra-terrestres et planètes étranges. Un groupe anglais sort même un tube en hommage à un satellite, il s’agit de Telstar par The Tornados. 

 

Avec la liberté conférée au médium bande dessinée, les auteurs n’hésitent pas à ajouter à ce mystérieux cosmos des aventures érotiques qui sont pour la plupart carrément sexistes. Les femmes sont souvent utilisées comme des objets de désirs dont les hommes peuvent disposer à leur guise, on regrettera cet aspect de la science-fiction. Le documentaire “Génération Spoutnik” soulève ces questionnements mais aussi l’émergence d’une nouvelle vague dans le genre science-fiction qui a apporté un souffle nouveau aux années 60 et a fait rêvé un nombre incalculable d’enfants et grands enfants.

 

 

Regarder “Génération Spoutnik - L'âge d'or de la science-fiction” (2016) d’André Schäfer et Jonas Niewianda sur le site web d’Arte ou ci-dessous :