Do4Change : le changement c'est maintenant ?

Do4Change : le changement c'est maintenant ?
2 images
Do4Change : le changement c'est maintenant ? - © Tous droits réservés

C'est dans un monde en recherche de vraies alternatives, qu'elles soient politiques, sociales ou numériques que le projet Do4Change a éclos. 

 

31% des habitants de la planète utilisent les réseaux sociaux (chiffres 2017 du Blog du Modérateur) mais ils se répartissent en réalité sur quelques sites. Il y a une sorte d'uniformisation qui s'opère. Facebook, Twitter et Google+ arrivent en tête des réseaux "classiques" généralistes, même s'il existe des réseaux images et sons. Ces espaces numériques deviennent de plus en plus des mini-sociétés restreintes dans lesquelles nous sommes assaillis par la publicité et où la censure opère (Facebook). Il n'y a en vérité que peu de place aux alternatives et celles qui sont lancées ne prennent pas, devant la mainmise des géants déjà bien installés.

Les réseaux sociaux sont pour l’essentiel de gigantesques régies publicitaires exploitant les données personnelles de leurs utilisateurs. S’ils ont changé le monde, c’est surtout au profit de leurs actionnaires.

 

Devant ce constat, Gabriel Rabhi, développeur, architecte logiciel et auteur (Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ?) a voulu trouver l'alternative qui marche, le réseau social... social. C'est ainsi que le projet Do4Change est né : de la volonté de créer un espace numérique démocratique, basé sur les envies de ses utilisateurs, et représentatif de ces derniers. 

 

Do4Change repose sur trois principes fondateurs : 

 

  • Une modération collective : les utilisateurs peuvent voter pour le contenu présent sur leur réseau, ils peuvent choisir de faire disparaître un article qui selon eux n'a pas sa place sur le site.
  • Une édition contributive : comme sur Wikipedia, les utilisateurs peuvent demander à éditer un article, que ce soit pour corriger ou approfondir un thème, apporter un point de vue. Mais tout ça est surveillé par la communauté qui pourra agir en cas de faute.
  • Une modélisation des gouvernances : il est possible dans chacun des groupes de mettre en place des gouvernances rotatives démocratiques pour un pouvoir partagé et cela de manière horizontale. 

 

Le réseau Do4Change est en résumé une alternative grand public à Facebook, une plateforme au service des mouvements citoyens démocratiques et des organisations. Do4Change est un réseau social autogéré qui donne un vrai pouvoir à ses utilisateurs et qui donne l'opportunité d'expérimenter des actions comme la modification collective des structures de pouvoir, la prise de décision au consentement, qui peuvent faire germer des idées IRL. La section news du site propose un véritable mélange entre informations classiques et alternatives, provenant de blogs ou médias. 

 

 

Le site Do4Change est en financement participatif sur le site Ulule et la collecte se termine le 18 mai 2017. En attendant, le site est déjà en ligne en version beta, gratuitement.