Des visites virtuelles et intimistes des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique proposées par Michel Draguet

En attendant la réouverture de ses musées, Michel Draguet, le directeur des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique s’est lancé dans des visites guidées virtuelles informelles sur son compte Instagram.

Il connaît les Musées Royaux des Beaux-Arts mieux que personne et regorge d’anecdotes passionnantes sur les œuvres endormies qui attendant avec impatience le retour des visiteurs. Son savoir, Michel Draguet a décidé de le partager avec les plus curieux d’entre vous sur son compte Instagram en postant des vidéos de visites guidées originales.

Smartphone en main, Michel Draguet se promène dans les différentes salles, coulisses et réserves des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique tout en commentant les œuvres devant lesquelles il passe. Le ton est informel et intime. On l’écoute avec attention nous raconter ses anecdotes avec passion.

Je réalise ces vidéos comme si je faisais une visite guidée avec des amis.

Au Fine Arts Museum, il nous présente des toiles de Félicien Rops ou de Constant Montald. Dans les réserves, il nous emmène à la découverte de Pierre Alechinsky et bien évidemment, nous avons aussi droit à sa lecture des œuvres magistrales de René Magritte.

Dans sa dernière vidéo, Michel Draguet nous fait découvrir l’œuvre qu’il déteste des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique qu’il déteste le plus. Il s’agit de la toile "Le Roi boit" de Jacques Jordaens. "A titre personnel, c’est un des tableaux que je déteste le plus du Musée, pour sa trivialité. Je dois bien l’avouer, ça ne m’a jamais vraiment envoûté de voir des personnages vomissant. On pourrait presque sentir l’odeur de ces scènes d’enfants qu’on est occupés à torcher. J’ai toujours été plus ou moins réfractaire. Ce n’est pas une critique de l’artiste, c’est une question de goûts personnels."

Bientôt une réouverture des Musées Royaux des Beaux-Arts

La réouverture des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique se fera le mardi 19 mai sous certaines conditions.

Cinquante personnes maximum pourront se retrouver en même temps dans l’enceinte des Musées. Le parcours sera fléché et les visiteurs seront invités à le respecter. Il sera par exemple interdit de rebrousser chemin pour retourner voir une œuvre devant laquelle on est déjà passés pour éviter de croiser d’autres visiteurs.

Les tickets seront vendus en ligne uniquement et aucune visite guidée ne sera organisée. La location d’audioguides sera elle aussi annulée, de même que les vestiaires resteront fermés. Enfin, il est prévu que des masques soient vendus sur place.