Découvrez le magnifique ballet d'une danseuse dans les rues de Toulouse

La grâce d'une danseuse, la délicatesse de Schubert et la beauté de Toulouse rassemblés dans une vidéo pour deux minutes de poésie.

C’est sur les notes du trio pour piano et cordes n°2 de Franz Schubert, que la jeune danseuse de 18 ans a décidé de danser cette ode à Toulouse, sa ville natale. Les rues de la ville sont désertes, il n’y a pas un chat en ville et Louison Catteau en profite pour danser un magnifique ballet avec beaucoup de grâce. Place du Capitole, Quai des Savoirs ; Quais de Garonne, le Jardin Japonais et le Pont Saint-Pierre, la jeune fille danse dans les plus beaux endroits de la ville rose. Louison Catteau nous offre généreusement deux minutes de poésie, suspendues dans le temps. Elle ne porte ni masque, ni gants, elle incarne un délicieux vent de liberté. "J’ai voulu faire ressortir les émotions et montrer l’art au sein de Toulouse, confie Louison dans un article de France 3Après le confinement je voulais refléter la sensation de liberté et la nécessité de s’exprimer."

Contrairement à ce que l’on pourrait croire en regardant ces rues désertées de toute âme, la vidéo n’a pas été réalisée pendant le confinement, mais juste après. "Pour donner l’impression des rues désertes, nous avons commencé à filmer à 7 heures du matin un dimanche. Le résultat est proche de l’effet que nous souhaitions, avec un très beau lever de soleil."

L’idée était de pouvoir mettre ses deux passions à l’honneur : "Le but de cette vidéo ce n’était pas de me faire connaître, assure Louison Catteau. Je voulais véritablement montrer ma passion. La danse c’est toute ma vie" peut-on lire via France 3.

Pour suivre cette jeune femme talentueuse, qui souhaite faire de la danse classique son métier, rendez-vous sur son compte Instagram. L’année prochaine, Louison Catteau intégrera la Junior Company de François Mauduit, nous lui souhaitons bonne chance.