YouTube fait appel à Wikipédia pour les vidéos relayant des théories du complot

TOP 10 des THÉORIES DU COMPLOT les plus CRÉDIBLES par Taupe 10
https://www.youtube.com/watch?v=6u4S5hC1aWk
TOP 10 des THÉORIES DU COMPLOT les plus CRÉDIBLES par Taupe 10 https://www.youtube.com/watch?v=6u4S5hC1aWk - © Tous droits réservés

Durant le festival SXSW il y a quelques semaines, le mastodonte des vidéos en ligne a annoncé vouloir combattre les théories du complot sur son site. Pour cela, YouTube va s’allier avec Wikipédia.

 

Elle l’a annoncé lors du South by Southwest (SXSW), le festival protéiforme d’Austin, la dirigeante de YouTube, Susan Wojcicki, souhaite s’attaquer à un fléau présent sur la plateforme de vidéos. Les théories du complot sont légion sur YouTube : faux reportages, fausses démonstrations, montages, élocutions… il est impossible de chiffrer ce qui s’y apparente de près ou de loin à ces élucubrations. Tout ce que l’on peut dire, c’est que les théories du complot sont reconnaissables au fait qu’elles ne citent pas de sources ou inventent des arguments d’autorité totalement improuvables.

 

Selon Wikipédia, une théorie du complot ou conspirationniste propose de donner une vision de l'histoire perçue comme le produit de l'action d'un groupe occulte agissant dans l'ombre. Loin de la simple rumeur, il s'agit (selon Peter Knight, de l'université de Manchester) d'un récit théorique qui se prétend cohérent et cherche à démontrer l'existence d'un complot entendu comme le fait qu'un petit groupe de gens puissants se coordonne en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des évènements."

Et c’est justement avec l’aide de l’encyclopédie en ligne que Susan Wojcicki veut donner toutes les clés de compréhension aux internautes pour ne pas se laisser piéger. Des petits encarts de textes provenant de Wikipédia vont venir agrémenter les vidéos sensibles, en présentant le contexte et les faits qui gravitent autour. Les vidéos qui colportent des complots ne seront pas supprimées mais des informations additionnelles et les autres points de vue seront proposés.

 

Si il s’agit d’un pas en avant pour combattre des théories parfois dangereuses et amenant à la paranoïa, YouTube ne se charge pas totalement du problème puisque le système de suggestions de vidéos continue à servir ce genre de conspirations. Si la politique de la plateforme est assez laxiste en terme de censure et c’est tant mieux, YouTube ne prend peut-être pas encore assez ses responsabilités sur certains contenus.