Votre job est-il menacé par les robots ?

"Banksy NYC, Coney Island, Robot"
2 images
"Banksy NYC, Coney Island, Robot" - © Scott Lynch/flickr

A l'abord de la quatrième révolution technologique, un site calcule la probabilité que vous avez de vous faire remplacer par un robot. 

 

A partir de la révolution industrielle (XVIIIe-XIXe), qui est allée de pair avec une révolution technique, les machines ont commencé à remplacer les hommes dans les usines pour les travaux les plus lourds. L'automatisation et la simplification des tâches à l'extrême ont permis que des entités remplacent les ouvriers. Depuis, la technique n'a cessé de progresser, jusqu'à atteindre l'ère numérique et le développement de la robotique au début du XXIe. Sujet de beaucoup d'angoisses matérialisées dans la culture populaire par la science-fiction, les robots deviennent de plus en plus présents dans notre quotidien.

 

Hi, robot !

 

En 2013, deux chercheurs d'Oxford, Carl Benedikt Frey et Michael A. Osborne, ont estimé que 47% des emplois (aux Etats-Unis) pourraient être menacés par l'automatisation et l'expansion de la robotique. Un pourcentage qui a de quoi alarmer, mais qui est à prendre avec un peu de recul. En effet, une nouvelle étude menée par l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique) en 2016 tempérait ces chiffres et indiquait qu'il s'agissait plutôt de 9% des jobs qui avaient un risque élevé de disparaître et d'être effectué par une machine. Il faut en fait considérer que les emplois à haut potentiel automatisable (plus de 70%) correspondent à 9% des jobs. Seront touchés en premier lieu les employés les moins instruits (40%) qui effectuent des tâches plus "simples", tandis que les cadres et diplômés en général ont beaucoup moins de chance d'être remplacés. Comme dans toute révolution et évolution, il y a un revers de la médaille, c'est désormais aux hommes et femmes politiques de protéger les travailleurs et d'entourer socialement le progrès.

 

Sur la base de l'étude américaine, le site "WILL ROBOTS TAKE MY JOB ?" permet de se faire une idée sur les emplois les plus susceptibles d'être automatisés. On y apprend que 11% des reporters et correspondants ont une chance de se faire remplacer par des robots, un pourcentage qui baisse à 4,2% pour les artistes en tout genre et qui remonte à 77% pour les chasseurs et trappeurs.

 

Le site est à visiter sur ce lien.