Un manuscrit de botanique de la flore cubaine du 19e siècle numérisé

Un manuscrit de botanique de la flore cubaine du 19e siècle numérisé
Un manuscrit de botanique de la flore cubaine du 19e siècle numérisé - © Tous droits réservés

Créé par la botaniste amateur Nancy Anne Kingsbury Wollstonecraft, il s’agit de l’ouvrage le plus complet du genre de la vie végétale de Cuba de l’époque coloniale. 

 

Specimens of the Plants and Fruits of the Island of Cuba” est un ouvrage exceptionnel tant par son histoire que par son contenu. Quand l’Américaine Nancy Anne Kingsbury Wollstonecraft s’est installée à Cuba, elle a été frappé par la variété végétale présente sur l’île. Elle a alors commencé à dessiner et répertorier toutes les plantes qu’elle croisait pour les compiler dans un herbier géant, trésor botanique. A l’époque, la flore de Cuba était peu connue et la botaniste amateur a contribué grandement à la recherche scientifique en la matière. Nancy Wollstonecraft est décédée avant la publication de son ouvrage Specimens of the Plants and Fruits of the Island of Cuba” en 1826 mais laisse avec une trace indélébile. 

 

En plus d’être une observatrice érudite, elle était aussi une féministe aguerrie qui s’est battue pour les droits des femmes. Celle qui était la tante de Mary Shelley (Frankenstein ou le Prométhée moderne) a en effet publié “The Natural Rights of Women” sous le pseudonyme de D’Anville dans le Boston Monthly Magazine. Elle prônait une amélioration du système éducatif américain et l’égalité des chances dans la littérature et les sciences.

 

Deux siècles après la mort de Nancy Anne Kingsbury Wollstonecraft, la bibliothèque numérique “Hathi Trust” via les Collections de Manuscrits Rares de l’Université Cornell rendent disponible cette mine d’or de la botanique. 220 pages d’observations et 121 illustrations sont à visualiser sur le site web de Hathi Trust.