TasteAtlas fait voyager les papilles avec la mise en avant des cuisines locales

TasteAtlas fait voyager les papilles avec la mise en avant des cuisines locales
TasteAtlas fait voyager les papilles avec la mise en avant des cuisines locales - © Tous droits réservés

TasteAtlas est le premier atlas mondial dédié à la nourriture locale et authentique, le projet a été mis sur pied il y a trois ans par l’ancien journaliste croate Matija Babic. 

 

Le concepteur de TasteAtlas est parti d’une idée simple : proposer une alternative à TripAdvisor. Si le site de notations propose parfois de bonnes adresses, bien souvent il recommande des restaurants relativement touristiques ou en passe de le devenir. L’atlas de Matija Babic repose sur les avis de critiques professionnels et gastronomes locaux qui conseillent des lieux des plus authentiques dans le plus de villes et régions du monde. Pour le moment, près de 10.000 entrées (plats ou produits) composent cette carte culinaire. Le second but de TasteAtlas est de faire la promotion de la richesse culturelle, en réponse à une certaine globalisation gastronomique. Ainsi, un grand nombre de fromages français et pâtes italiennes sont mises en avant et distingués les uns des autres.

 

Sur TasteAtlas, il est possible de rechercher un pays, une région ou une ville et d’en découvrir les spécificités culinaires. Avec la recherche “Belgique”, l’atlas nous propose à première vue plusieurs fromages : le Rubens, le Passendale, le Postel mais aussi des plats comme le Waterzooï, des desserts comme le Liers Vlaaike ou encore le Cougnou, les Couques de Dinants, mais aussi les Pommes Frites, le Sirop de Liège, le Jambon d’Ardenne et la pomme de terre Plate de Florenville. Un premier aperçu déjà bien diversifié qui s’étoffe si l’on clique sur Gand, Bruges, Bruxelles, Namur ou Liège. Ce sont en tout près de 70 entrées qui sont référencées pour la Belgique seule.

 

 

Fatigué de son métier de journaliste, Matija Babic a choisi de concevoir cette carte culinaire qui, il l’espère, le lancera dans une autre direction de carrière. Il lui a fallu trois années pour développer son idée qui est tout à fait satisfaisante et bien pratique pour préparer ses différents voyages du côté bouche.

 

 

Le site web de TasteAtlas

L’Instagram de TasteAtlas

Le Twitter de TasteAtlas