Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ? Manuel Bartual et l'art de la twittstory

Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ? Manuel Bartual et l’art de la twittstory
Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ? Manuel Bartual et l’art de la twittstory - © Twitter

Le 21 août, Manuel Bartual est parti en vacances et comme beaucoup d’adeptes des réseaux sociaux, il décide de partager ses impressions sur Twitter. Mais bientôt d’étranges évènements ont lieu dans son hôtel…

 

Manuel Bartual est originaire de Valence, il est un dessinateur de BD et fondateur d’une maison d’édition et de sa revue dédiée, ¡Caramba!. Il y a quelques jours, il a fait parlé de lui pour une histoire racontée sur Twitter, celle-ci l’a fait passer de 16.000 abonnés à presque 400.000. 

 

Son récit sous forme de tweets était sensé être un journal de bord de ses vacances aoûtiennes. Il commence par photographier la plage bordée de sable blanc et de touristes et profite comme n’importe qui de ce moment de repos. Bientôt, des faits étranges se produisent et Manuel Bartual le raconte sur Twitter à ses abonnés : il retrouve un homme dans sa chambre d’hôtel. Grand et complètement perdu, il parle en mettant les mots dans le désordre. Manuel explique sa confusion et cherche des réponses. Mais le lendemain, ce qu’il voit ne le rassure pas spécialement, puisque l’homme adopte un comportement très étrange lors du petit déjeuner. Par la suite, le dessinateur fera aussi la connaissance d’un homme qui lui ressemble étrangement et qui porte un de ses tee-shirts disparu. Très vite, Manuel se sent complètement traqué et le raconte jour après jour sur Twitter.

 

Avec ce récit qui s’est par la suite avéré fictionnel, Manuel Bartual a montré tout l’essor des réseaux sociaux en terme de storytelling. Avec ces nouveaux espaces d’expression, ce sont de nouvelles manières de raconter des histoires qui émergent. Des sortes de romans-photos sont créées sur Instagram ou Snapchat, des récits sur Twitter… Ici, Manuel Bartual a réussi un coup qui est comparé à la fiction radiophonique “La Guerre des Mondes” de Wells puisqu’il joue sur le mélange réalité et fiction. Un grand nombre d’internautes ont été pris dans cette histoire en temps réel et quelques-uns se sont aussi sentis trahis et manipulés, le revers de la médaille. Mais l’histoire du dessinateur est surtout une preuve de l’évolution de la littérature et des nouveaux usages liés au numérique. 

L’histoire originale de Manuel Bartual est à lire en espagnol ci-dessous ( et en français encore en dessous).

 

Et voici la traduction française, par l’aimable @smallest_stars.