MySpace efface par erreur 12 années de musiques de son serveur

MySpace efface par erreur 12 années de musiques sur son réseau
MySpace efface par erreur 12 années de musiques sur son réseau - © Tous droits réservés

Vous souvenez-vous de Myspace ? Le réseau social qui a vécu son âge d’or dans les années 2000, avant de sombrer dans l’oubli avec l’arrivée des géants Facebook, Youtube, Twitter... Si à l’époque vous y aviez posté des reprises acoustiques d’Oasis, il se pourrait que ces sons soient perdus à jamais…

A l’époque, Myspace figurait dans le Top 5 mondial en termes de consultation de site, il était devant Ebay et juste derrière Yahoo et MSN.

En 2008, Myspace recensait plus de 230 millions de comptes.

Aujourd’hui, le site web existe toujours mais délesté de 50 millions de titres publiées par près de 14 millions d’artistes entre 2003 et 2015. Cette disparition de données a été remarquée il y a quelques mois déjà mais c’est seulement cette semaine que l’entreprise a décidé de s’expliquer et présenter ses excuses sur son site web.

Que s’est-il passé ? Myspace justifie la disparition de l’équivalent de 12 ans de données par une à une migration vers de nouveaux serveurs qui aurait mal tournée. Lors de ce transfert de données, 50 millions de titres ont été supprimés. Cette erreur implique qu’il est désormais impossible d’écouter les chansons publiées sur MySpace entre 2003 et 2015, que vous soyez le propriétaire de la page ou simple visiteur du site.

Myspace a été une sorte de précurseur des réseaux sociaux tels qu’on les connait aujourd’hui. Les particuliers créaient leur page personnelle sur laquelle ils postaient des moments de vie. Les artistes eux, se sont emparés du réseau pour y partager leur création et la plateforme est ainsi devenue une sorte de vivier de découvertes musicales. Plusieurs artistes tels que Arctic Monkeys, Panic ! At The Disco, Lilly Allen ou encore Kate Nash ont été découverts via Myspace et ont utilisé la plateforme comme tremplin pour faire connaître leur musique au monde entier.

Depuis l’annonce officielle par Myspace, certains internautes se posent la question de savoir s’il s’agit réellement d’une erreur informatique ou s’il serait plutôt une décision volontaire de ne pas migrer tout le contenu vers les nouveaux serveurs afin d’économiser coûts et énergies. La question reste pour le moment sans réponse.