"Mortel" : le podcast qui raccroche à la vie

“Mortel” : le podcast qui raccroche à la vie
“Mortel” : le podcast qui raccroche à la vie - © Tous droits réservés

Quand elle a vu son père s’éteindre sur son lit d’hôpital, Taous Merakchi a commencé à s’interroger sur son rapport à la mort. Parce qu’elle a sans cesse besoin de parler de la vie et de la mort, la jeune auteure en a fait un podcast.

 

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a toujours été fascinée par la mort. Taous Merakchi alias Jack Parker (Le Grand Mystère des Règles) a cultivé un attrait pour la mort jusqu’à ce qu’elle y soit confrontée de près. Quand son père est décédé d’un cancer de façon foudroyante, la jeune femme s’est rendue compte qu’elle n’était pas préparée. Dans la confusion des émotions et ne sachant comment réagir, elle a même pris une photographie du cadavre paternel “pour les souvenirs”. Cet évènement a été évidemment marquant dans l’existence de l’auteure et a profondément changé son lien avec la vie et la mort. Dans une série de podcasts très personnels, Taous Merakchi raconte ce tournant, son deuil et les derniers instants, mais surtout comment elle a surmonté cette étape. 

 

Cela ne fait pas longtemps que Taous Merakchi utilise ses véritables nom et prénom. Auparavant connue sur le web et dans les librairies en tant que Jack Parker, l’auteure et touche-à-tout, sorcière moderne et féministe ne se cache plus pour parler de la grande faucheuse. Elle signe chez Nouvelles Ecoutes un podcast sur le sujet délicat du trépas. Sous forme de récit documenté, la jeune femme s’interroge sur son rapport à la mort à travers la perte d’un être cher. Quand elle était enfant, Taous n’avait pas peur de celle-ci et éprouvait même une sorte de fascination. Son père aussi avait toujours été obsédé par sa finitude. A la rencontre de Jean François Richard, le premier épisode “Voir la mort venir” prend place dans un décor hospitalier, celui des soins palliatifs, dans la même unité où le décès du père a eu lieu. Taous Merakchi interroge le médecin sur les derniers instants et le quotidien du lieu, en y mêlant ses souvenirs. Le décor de “Mortel” est planté et la suite est à écouter sur Nouvelles Ecoutes un vendredi sur deux. 

 

Attention aux âmes sensibles, le podcast “Mortel” évoque un sujet délicat qui peut heurter.

 

“Mortel” de Taous Merakchi est à écouter sur Nouvelles Ecoutes et Soundcloud.