Les enfants du numérique et les démons de messagerie

Les enfants du numérique et les démons de messagerie
2 images
Les enfants du numérique et les démons de messagerie - © Capture du PDF

Les enfants du numérique et les démons de messagerie

Le vocabulaire des TIC vient de paraître et montre sa volonté de franciser des termes anglophones liés aux technologies de l’information et la communication. 

 

Ce recueil de vocabulaire lié au numérique nommé sobrement “Vocabulaire des techniques de l’information et de la communication (TIC)” vient d’être publié par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France et avec le soutien du secrétariat d’État à l’industrie, au numérique et à l’innovation. Il n’avait pas été mis à jour depuis 2009 et la nouvelle version compte quelques 850 termes et définitions qui francise des termes de langues anglaises de l’univers de l’informatique, d’internet et des technologies du numérique. Les recherches avaient débuté en 1979 par des experts du langage.

 

Le but de la délégation est de rendre accessible des mots anglais que tout le monde ne comprend peut-être pas. La démarche peut paraître un peu étonnante puisque les termes anglophones sont bien souvent plus courts et pourraient amener les jeunes à une compréhension nécessaire de certains mots. Certaines définitions présentes dans ce manuel sont aussi des traductions françaises très proches dont on se demande la vraie utilité. Alors préservation de la langue française ou démarche d’accessibilité ?

Nous avons sélectionné nos termes préférés avec leurs définitions. 

Le manuel à télécharger ici.

 

 

Appliquette, n.f. - Domaine : Informatique-Télécommunications/Internet. - Définition : Petite application indépendante du matériel et du logiciel utilisés, qui est téléchargée depuis un serveur de la toile mondiale et qui est exécutée localement au sein d’un logiciel de navigation. - Note : Les appliquettes sont surtout employées dans le langage de programmation Java. - Voir aussi : code à octets, logiciel de navigation, toile d’araignée mondiale. - Équivalent étranger : applet. Source : Journal officiel du 16 mars 1999.

 

Blogue, n.m. - Domaine : Informatique/Internet. - Définition : Site, souvent personnel, présentant, du plus récent au plus ancien, de courts articles ouverts aux commentaires des internautes. - Voir aussi : microblogage, microblogue, site. - Équivalent étranger : blog, weblog. Source : Journal officiel du 16 septembre 2014.

 

Cocuit, adj. - Domaine : Électronique/Composants électroniques. - Définition : Qualifie un produit obtenu par cocuisson. - Équivalent étranger : cofired. Source : Journal officiel du 22 septembre 2000, révisant l’arrêté du 14 septembre 1990.

 

Démon de messagerie - Domaine : Informatique/Internet. - Définition : Démon qui assure l’acheminement des messages électroniques et avertit l’expéditeur lorsqu’un message n’a pu atteindre son destinataire. - Équivalent étranger : mailer daemon. Source : Journal officiel du 27 décembre 2009.

 

Enfant du numérique - Domaine : Tous domaines. - Définition : Personne qui, ayant toujours vécu dans un environnement numérique, est présumée familière des outils et des usages des nouvelles techniques d’information et de communication. - Voir aussi : habileté numérique. - Équivalent étranger : digital native.

 

Mél., symb. - Domaine : Informatique-Télécommunications. - Définition : Symbole de " messagerie électronique " qui peut figurer devant l’adresse électronique sur un document (papier à lettres ou carte de visite, par exemple), tout comme Tél. devant le numéro de téléphone. - Note : " Mél. " ne doit pas être employé comme substantif. - Voir aussi : messagerie électronique. - Équivalent étranger : / Source : Journal officiel du 20 juin 2003.

 

Réémetteur bouche-trou - Forme abrégée : bouche-trou, n.m. (langage professionnel). - Domaine : Télécommunications/Radiocommunications. -Synonyme : réémetteur de complément. - Définition : Réémetteur de moindre puissance fonctionnant en général sur le même canal que l’émetteur principal pour couvrir une zone d’ombre de faible étendue ou améliorer la couverture à l’intérieur des bâtiments. - Équivalent étranger : gap filler. Source : Journal officiel du 27 décembre 2009.