"La Galette des Reines" : pipe à crack et filles de joie

“La Galette des Reines” : pipe à crack et filles de joie
“La Galette des Reines” : pipe à crack et filles de joie - © Tous droits réservés

C’est un documentaire autour d’une tasse de thé, une conversation intime entre deux amies qui ont fait les 400 coups.

 

Une bouilloire qui siffle, deux vieilles amies, des souvenirs lointains et proches. Mélissa et Soraya se retrouvent tous les samedis à l’heure du thé pour se donner des nouvelles, la conversation a été captée par Géraldine Gacon d’Arte Radio dans un documentaire qui ressemble fort à un roman de Virginie Despentes. La quarantaine pour l’une, la cinquantaine pour l’autre, les deux femmes sont ce qu’on pourrait appeler des têtes brûlées, elles se sont frottées à la justice, ont côtoyé les maisons d’arrêt pour braquage, se sont prostituées... On devine derrière leurs voix affirmées des caractères bien trempés. Elles évoquent avec franchise leurs déboires avec la drogue, leurs enfants, leurs ex-compagnons petites frappes ou bandits de bas étage. 

 

Portrait à deux voix d'une marginalité féminine féroce et assumée, qui questionne notre morale, nos certitudes et nos choix. Vous reprendrez bien une galette de crack avec votre tasse de thé ?

 

Mélissa et Soraya ne sont effectivement pas des femmes classiques, elles défient les normes en traînant dans des milieux alternatifs, presqu’en dehors de la société parce qu'elles ne s'y retrouvaient pas. Aujourd’hui, elles essayent de se ranger mais la pipe à crack n’est jamais très loin. “La Galette des Reines” est un documentaire touchant et vrai, simple qui fait une petite irruption dans la vie de celles que l’on ne montre jamais. Il est à écouter sur Arte Radio ou ci-dessous.