Google Earth, le retour

Google Earth, le retour
2 images
Google Earth, le retour - © Tous droits réservés

A l’occasion du Earth Day, Google propose sa toute nouvelle version de son atlas numérique.

 

A ses débuts en 2004, Google Earth fascinait, c’était la première fois que l’on pouvait se balader en un clic d’un continent à l’autre et explorer les aspérités de notre planète. Mais l’outil ludique a tourné en décrépitude au fil des ans, du à un manque de renouvellement et une concurrence de plus en plus ardue. En 2017, treize ans après, la nouvelle mouture de Google Earth est disponible. Elle aura nécessité pas loin de deux années de travail pour les ingénieurs et l’équipe du géant américain, et le résultat est plutôt réussi. Tout a été amélioré et affiné, il est possible de visiter des lieux en 2D et en 3D mais des fonctions encore plus significatives ont été ajoutées, pour découvrir la planète d’un côté culturel, historique ou géographique.

 

Des améliorations et des nouveautés

 

L’Explorateur permet de voir les lieux les plus insolites de la planète et de les découvrir autrement, comme avec cette sélection qui se base sur la colorimétrie des paysages, établissant des liens avec d’autres lieux qui se trouvent des fois à l’autre bout du globe. Ces sélections ont d’ailleurs été faites par des spécialistes, comme l’Ocean Agency qui a créé son programme sur les plus beaux récifs au monde.

 

Il est possible non seulement de visiter de manière plus approfondie des villes mais aussi de se laisser guider par une IA qui conseille le visiteur selon ses recherches. La fonctionnalité " J’ai de la chance " donne à voir des lieux au hasard, comme auparavant.


Google Earth est disponible pour le moment sur Chrome et Android.