#BookTok le hashtag qui fait acheter des livres

Aux Etats-Unis, les livres font un carton et cela pourrait bien être grâce à TikTok. Sur le réseau social en vogue, la nouvelle tendance "BookTok" a créé une véritable communauté.

Une tendance qui se traduit par une augmentation des ventes de livres. Derrière ce succès, de nombreux utilisateurs n’hésitent à se filmer en lisant tout en pleurant… Et ça marche !

Sur TikTok, le hashtag #BookTok comptabilise plus de 5,8 milliards de vues. Derrière ce mouvement se cachent des utilisateurs mordus de littérature qui ont fait de leur passion un business. En moins d’une minute, ces internautes filment les couvertures des livres qu’ils recommandent de lire, font des montages d’images inspirantes pour illustrer une œuvre littéraire ou se filment en train de lire eux-mêmes un livre.

@alifeofliterature

TW: research the books & their topics before reading! ##booktok ##book ##books ##booker ##bookclub ##bookworm ##bookish ##romance ##bookshelf ##fyp ##4u

Lol - Millie

L’un des comptes qui a réussi ce pari est @alifeofliterature : "J’ai envie que les gens ressentent ce que je ressens", a confié Mireille Lee, 15 ans, au New York Times. Cette dernière a créé ce compte avec sa sœur Elodie, 13 ans, et réunit jusqu’à présent plus de 205.700 abonnés sur la plateforme chinoise.

Les deux adolescentes résument en plusieurs images de façon très rapide un livre pour en donner l’essence primaire, sans dévoiler la fin, ou encore proposent des sélections de livres selon l’effet recherché comme "Ces livres qui m’ont brisée". Cette vidéo a été regardée plus de 65.600 fois.

Sur TikTok, la tristesse fait vendre. Déjà en novembre 2020, le court-métrage "If Anything Happens I Love You", disponible sur Netflix, avait fait un carton sur la plateforme chinoise. Les utilisateurs se filmaient avant et après avoir regardé le film d’animation très touchant, le tout en étant totalement en pleurs. Avec BookTok, la mode aux larmes est de retour.

C’est notamment le livre "Le Chant d’Achille" ("The Song of Achilles"), publié en 2012 par Madeline Miller qui a connu un nouveau succès sur la toile grâce à cette tendance. Le hashtag #sonfofachilles totalise plus de 20,8 millions de vues jusqu’à présent. Les utilisateurs se filment notamment après avoir fini le livre, totalement en larmes, le visage rougi. "Je me sens sans voix de la meilleure façon. Pourrait-il y avoir quelque chose de mieux pour un écrivain que de voir les gens prendre leur travail à cœur ?", a confié l’autrice Madeline Miller au New York Times.

Devenu une véritable mode, lire des livres même sur les réseaux sociaux s’avère être bénéfique pour les éditeurs qui ont vu les ventes exploser depuis cette tendance. Interrogée par le New York Times, Miriam Parker, la vice-présidente et associée des éditions Ecco qui a publié "Le Chant d’Achille" a déclaré avoir observé une hausse des ventes de ce livre le 9 août dernier sans en comprendre la raison.

Cette raison n’est due qu’à Selene Velez, une jeune femme de 18 ans vivant à Los Angeles. Cette lectrice a utilisé son compte TikTok, @moongirlreads pour recommander ce livre parmi une sélection d’autres romans. La vidéo a été regardée plus de 5,8 millions de fois.

@moongirlreads_

Reply to @justmemyshelfandi ##books ##booktok ##fyp ##foryou ##ya ##reading ##sad ##bookrecs

youre somebody else by flora cash. slowed - weeping audios

Face à ce nouveau marché, les maisons d’édition ont trouvé un nouveau moyen pour faire la promotion de leurs livres. Certains vont jusqu’à envoyer des romans gratuitement à ces influenceuses adorées par ce public de jeunes adultes. Certaines sont même payées pour réaliser des vidéos spécifiques, a révélé le New York Times. Cette tendance a même atteint le site de Barnes and Noble qui a créé une page spéciale "BookTok" pour référencer les livres les plus populaires sur TikTok. Une manière de profiter du succès de cette mode sans avoir à payer les TikTokeuses.