"Au royaume des touloulous" : bal masqué et femmes aux commandes

Ce reportage sonore de Laure Chatrefou a bénéficié d’une bourse à la création de la SCAM. On y découvre une pratique guyanaise bien particulière.

 

En Guyane lors des bals masqués du carnaval, ce sont les femmes qui choisissent leur cavalier d’un soir ou d’une vie. Chaque samedi soir, les participantes déguisées sont nommées les touloulous. Anonymes, elles déambulent dans les rues, costumées. Elles deviennent des créatures de nuit bien particulières et ont le pouvoir sur la gent masculine. Ce sont en effet les femmes qui choisissent leur partenaire de danse. Ceux-ci n’ont qu’à se laisser faire et danser avec ces personnages folkloriques fantasques et fantastiques, en imaginant ce qu’il se cache sous le déguisement. Les femmes cachées peuvent se laisser complètement aller et se connecter à la musique grâce à la danse.

Je n’avais jamais ressenti ça avant d’être venu en Guyane

Le documentaire sonore de Laure Chatrefou pour Arte Radio est une plongée fascinante dans l’atmosphère des touloulous. Sous ce doux nom, cette pratique est en fait une tradition où les femmes ont un pouvoir non contestable. Les Guyanais sont très fiers de leurs bals masqués et continuent de faire perdurer ce folklore unique.

 

"Au Royaume des touloulous" a bénéficié de la bourse "Brouillon d’un rêve sonore" de la SCAM. Le documentaire est à écouter depuis le 14 février 2019 sur le site d’Arte Radio ou ci-dessous :