"Altération" : narration en VR et tête à l'envers

“Altération” : le rêve en VR
2 images
“Altération” : le rêve en VR - © Tous droits réservés

L’expérience en réalité virtuelle d’Arte nous transporte dans un monde entre dystopie et anticipation. 

 

“Altération” a été réalisée par Jérôme Blanquet sur un scénario de lui-même et Yann Apperry. C’est un voyage particulier qui est raconté à la première personne, dans les yeux d’Alexandro, le protagoniste. Le jeune homme qui vient d’apprendre qu’il va devenir père cherche à gagner de l’argent. Il est au chômage et a peur de ne pouvoir remplir sa part du contrat. Alexandro s’engage alors comme cobaye pour une expérience sensée étudier les rêves. Comme Eleven dans Stranger Things, il doit plonger dans une piscine pleine de câbles pour atteindre un monde composé de ses souvenirs. Mais très vite, le héros se rend compte que quelque chose ne va pas, une dénommée Elsa s’immisce dans l’expérience et dans la mémoire d’Alexandro. Paniqué, il ne sait plus ce qu’il rêve et ce qui est réel, jusqu’à s’évanouir. Elsa est en fait une intelligence artificielle qui doit étudier l’algorithme des émotions humaines pour pouvoir se les approprier et devenir plus humaine, mais l’absorption des souvenirs semble affaiblir le cobaye.

 

Développée en réalité virtuelle à l'été 2017 et navigable avec la souris ou les flèches du clavier, l’expérience Altération” ou Fremdkörper” est une véritable immersion dans un monde étrange, angoissant et beau à la fois. La narration à la première personne alliée à la technologie rendent le tout encore plus réel, le scénario est aussi bien travaillé, ce qui est agréable en comparaison avec certaines expériences qui ne reposent que sur la VR. Ici, il est question de l’utilisation des intelligences artificielles et beaucoup de questions se posent en filigrane : est-ce une anticipation ou une dystopie ?

 

 

Altération est à vivre ici.