Rude#7 : The Second Belgian Punk Contest

40 ans après, le "Belgian Punk Contest"  is back ! Ce concours pas comme les autres est revenu pour une deuxième édition inespérée.

Quand on sait que le premier "Belgian Punk Contest"  a eu lieu en 1978 et que son organisateur, Jan Cabooter fait toujours partie de l’organisation du concours de 2018, ça force le respect.

Le principe est lui aussi resté le même :

Deux jours de punk avec 8 groupes par jour, chacun joue 30 minutes et à la fin de la journée le jury indique un gagnant. Les deux groupes gagnent un enregistrement studio d’un 45T.

Un album 33T qui compile tous les groupes participants de l’événement est enregistré aussi, et uniquement en vinyle, s'il vous plaît !

Pour la petite histoire, on vous donne les noms des groupes gagnants, il s’agit de "Ablasnieff Krugxzzz Groep" et "Mad Virgins", les petits kets d’Anderlecht de l’édition 1978 revenus à la charge 40 ans après.

L’événement est cependant bien plus axé sur la découverte et la réunion de tous ces groupes que destiné à désigner un champion…

Comme en 78, les groupes viennent d’un peu partout en Belgique et ont chacun un style bien particulier. Punk rock, métal, expérimental, un peu toutes les influences.

Les débuts du punk belge

En 1978 avec le chômage grandissant et la crise, les groupes punks se multiplient dans de nombreuses villes. The Kids, Elton Motello, Raxola font partie des premiers groupes punk belges.

Plus de 40 ans après, le punk a été décliné sous toutes ses formes. Parfois il a été dénaturé, la récupération à outrance de ses codes, de sa mode et de son univers en ont heurté plus d’un. Mais il reste avant tout un cri de révolte et un courant musical qui refuse le conformisme.

Dans une catégorie de groupes emblématiques pouvant représenter cette culture, on ne manquera pas de citer des noms comme Crass – Dead Kennedys – The Damned – The Clash – Conflict – Sham 69 … Et cette liste est évidemment non exhaustive !

Pour suivre l’actualité des organisateurs de l’événement

A propos

Rude part à la rencontre des scènes alternatives. Des reportages de styles musicaux très variés qui brisent les clichés et explorent les contre-cultures. Qu’il s’agisse d’artistes ou de collectifs organisateurs d’événements, le but est de mettre en avant des acteurs bien souvent méconnus.