Pourquoi Kid Noize porte-t-il un masque?

Pourquoi Kid Noize porte-t-il un masque?
3 images
Pourquoi Kid Noize porte-t-il un masque? - © Tous droits réservés

Sous couvert d’anonymat, un primate imprime sa patte sur le dance floor. Sans faire de grimaces, le singe avance toujours à visage couvert. Et il a ses raisons.

"Nous sommes en quelle année, déjà ?" La question, posée d’entrée de jeu par Kid Noize, intrigue. Planqué sous une tête de macaque, l’artiste belge habite dans une réalité parallèle. Un peu comme dans La Planète des Singes, Kid Noize vit entre futur proche et passé composé par d’autres civilisations. Au fond, son seul lien à 2016, c’est un disque électro intitulé "Dream Culture".

J’ai commencé à mixer sous cet accoutrement en 2014, indique l’animal en se caressant les poils. Au début, je n’imaginais pas me produire sous ces traits. C’est le public qui m’a poussé à le faire. Au final, j’assume les aventures de mon personnage. Ma musique raconte son histoire. Depuis, il n’a jamais enlevé son masque. En réalité, il s’agit d’une prothèse. Une fois que je me métamorphose en Kid Noize, je suis limité sur le plan physique. Je suis incapable de conduire, par exemple. Ou de manger des aliments solides. Avant un concert, je me nourris à la paille. Je me ravitaille dans les pharmacies. C’est une alimentation traditionnellement destinée aux patients des hôpitaux. 

Historiquement, le mystérieux personnage apparaît pour la première fois dans les clips du groupe Joshua. C’est peut-être un détail pour vous. Mais, pour lui, ça veut dire beaucoup. Inspiré par les héros de Gorillaz ou la mascotte Eddie, figure maléfique d’Iron Maiden, Kid Noize est touché d’une collectionnite aigüe. Je n’ai jamais aimé la musique des Britanniques. Cela dit, j’ai tous leurs vinyles en cinq exemplaires. J’adore Eddie. À l’heure où le concert de Kid Noize affiche complet à l’AB, la bestiole présente la cinquième mouture de sa cagoule. Pour enfiler la première version, je devais compter plus de trois heures de maquillage avant un concert. Et plus d’une heure de boulot pour l’enlever. Aujourd’hui, la mise en place ne prend plus que quarante minutes...

À chaque apparition, Kid Noize utilise un nouveau faciès. Pour l’hygiène et des questions liées à la transpiration, je suis amené à jeter la prothèse après chaque représentation. En tout, quelque deux cents déguisements y sont passés. Parfois, je me demande dans quoi je me suis embarqué. Mais dès que je songe à mon intimité, je sais que j’ai fait le bon choix. Soit une façon de se protéger du monde extérieur. Comme Dr. Lektroluv. Car, au fond du laboratoire, singe et savant fou partagent un objectif commun : faire danser les foules.

article extrait du magazine Larsen n° 20

Dream Culture

Le dernier album de Kid Noize est sorti le 30 septembre 2016.

Larsen est le magazine de l'actualité musicale en Fédération Wallonie-Bruxelles. Edité par le Conseil de la Musique, il touche à tous les styles, du classique au contemporain en passant par le jazz, l’électro, le rock ou la chanson.

Le n° 20 de Larsen est en ligne