Oh Mon Dieu !, un artiste qui se réinvente malgré le confinement

Oh Mon Dieu a sorti son premier album le 20 mars dernier
Oh Mon Dieu a sorti son premier album le 20 mars dernier - © Two Bears Studio

Derrière "Oh Mon Dieu !" se cache Nicolas Dieu, le chanteur du groupe de reprises "Mister Cover". Cet artiste a sorti son premier album en mars dernier, alors que le confinement entrait dans nos vies. Depuis, il ne s’est pas laissé abattre par cette période compliquée, et n’a cessé de se réinventer…

"On dit souvent qu’un premier album, c’est l’album d’une vie", confie Nicolas Dieu… Ce premier bébé s’appelle "Les meilleures versions de nous-mêmes", il est sorti le 20 mars dernier. "Quand le confinement a été annoncé, c’était trop tard pour faire une pause. On l’a donc distribué à l’ancienne, je faisais moi-même les colis, de manière artisanale à la maison, pour l’envoyer aux personnes qui l’avait commandé." Et puis, en plus des magasins fermés, les concerts et les festivals ont été annulés… L’artiste a donc aussi dû revoir ses plans afin de promouvoir le fruit de deux ans de travail. Avec son équipe, il a mis à profit cette période de "gel" pour se réinventer.

Lire aussi : Oh Mon Dieu ! Le chanteur de Mister Cover est en live dans Le 8/9 !

"Cet été, on a lancé la "tournée des jardins". On a repensé l’album en acoustique, en trio et pas en groupe complet pour pouvoir proposer le spectacle dans le jardin des gens. C’était autorisé en juillet. On a été stupéfaits des retours, on a reçu plus de 65 demandes de familles qui voulaient nous inviter… C’était bucolique, on était dans une démarche d’échange" raconte Nicolas, nostalgique. C’était sans compter sur de nouvelles mesures gouvernementales et une nouvelle réduction de bulle qui sont venues, une fois de plus, perturber son programme estival.

On a dû annuler 24 dates. On avait déployé beaucoup d’énergie et il a fallu faire marche arrière… Se réinventer tout le temps, c’est épuisant.

Pour s’occuper l’esprit et éviter de broyer du noir, Nicolas a alors entamé les tournages de son dernier clip "Mon Ange". "Ça a été une très belle occupation, intense (il court du début à la fin du clip, ndlr). On a été dans de nombreux lieux, on devait tourner très tôt le matin ou très tard le soir. On a profité de vastes espaces, comme la Rue de la Loi à Bruxelles. Il a fallu ruser pour y tourner quelques images… C’est important de se nourrir l’esprit sinon on perd vite pied…" Il a d’ailleurs déjà commencé à composer des titres pour un deuxième album ou un EP, qui sera certainement un peu plus sombre, introspectif.

plus d'infos sur le site officiel de Oh Mon Dieu !